Kirth Gersen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kirth Gersen
Personnage de fiction apparaissant dans
La Geste des Princes-Démons..

Origine Mount Pleasant.
Sexe Masculin
Cheveux Noirs
Yeux Sombres
Caractéristique(s) Grand et musclé, il ne se permet que rarement une attitude détendue ce qui lui donne une apparence dangereuse justifiée. Malgré tout, c'est un romantique et un justicier convaincu qui œuvre pour le bien de tous.
Visage Dur, aux traits saillants

Créé par Jack Vance
Roman(s) Le Prince des étoiles, La Machine à tuer, Le Palais de l'amour, Le Visage du démon et Le Livre des rêves

Kirth Gersen est le personnage de fiction principal de La Geste des Princes-Démons écrite par l'écrivain américain Jack Vance.


Jeunesse[modifier | modifier le code]

On sait peu de choses sur la jeunesse de Kirth Gersen. Même la Compagnie de Coordination de Police Intermondiale (CCPI) ne dispose d'aucune information valable sur lui, ni où il est né, ni ce qu'il a fait des trois décennies qui ont suivi. Jack Vance nous fait raconter par Gersen lui même que dans sa jeunesse il habitait sur un petit monde colonial nommé Mount Pleasant. les cinq plus grands malfaiteurs, les cinq plus redoutables criminels de l'histoire de l'humanité s'allièrent ensemble pour un raid sur la colonie. Cinq mille personnes furent réduites en esclavage et tuées, les survivants étaient extrêmement rares. Ce fut le tristement célèbre massacre de Mount Pleasant, orchestré par les Princes-Démons dont Kirth Gersen fut l'un des rares à réchapper.

De toute sa famille, seul son grand-père Rolf eut cette chance, et dès lors, il se fixa un but : retrouver et tuer ceux qui lui avaient fait cela. Bien trop vieux pour faire cela par lui-même, il apprit à Gersen à cultiver sa haine, et il lui fournit un avenir bien tracé et sanglant. Tout d'abord, ils voyagèrent dans les différents mondes de l'Œcumène; D'Alphanor à la Terre, en passant par les mondes du système de Véga et Sarkovy la planète des poisons, Gersen apprend à se battre. Il consacre vingt ans de sa vie à cet apprentissage parmi les plus dur qu'il soit possible, sacrifiant volontairement toute sa vie à cette tâche titanesque. Expert dans de nombreuses disciplines de combat à main nue, au maniement du couteau, à l'épée, avec des poisons mortels et paralysants, il devient ingénieux, rusé, doué pour se procurer des informations et survivre à ce que lui oppose la vie.

Son grand-père est mort depuis longtemps, et il n'est plus là pour l'encourager, mais ce n'est pas grave, Rolf l'avait averti : il ne tirerait aucune gloire à ce qu'il allait tenter, aucune fierté, très peu de compensations, beaucoup de risque. Il ne lui a pas caché que ce qu'il fait est très dangereux, mais Gersen persévère, et enfin il est prêt, prêt à traquer les Méchants.

Traque[modifier | modifier le code]

Alors âgé d'une trentaine d'années, Kirth Gersen lance alors l'offensive. Il a réuni cinq noms, ceux des cinq responsables du massacre de sa famille : Attel Malagate le prince des étoiles mégalomane et reclus, Kokor Hekkus l'immortel hanté par la peur, les moyens de l'infliger, et sa terrible machine à tuer, Viole Falushe qui sur une planète s'est bâti un monde d'apparence paradisiaque, en réalité un cauchemar qu'il alimente sans cesse avec tous les moyens possibles, Lens Larque, le Darsh exilé aux mœurs barbares, aux méthodes expéditives et sanglantes et qui a pour projet d'imposer au monde son visage repoussant, et Howard Alan Treesong, jadis un enfant frustré, aujourd'hui l'homme qui s'est proclamé le premier des sur-hommes et qui a tenté de prendre le contrôle de l'Institut et même des forces policières de la CCPI.

Chacun d'eux est empli de vices et possède des moyens formidables, ceux des organisations criminelles les plus importantes qui soient. Chacun d'eux à gardé le secret sur son identité véritable, est entouré de tueurs à gages et de mystère. Et chacun d'eux s'est fait un ennemi mortel : Kirth Gersen.

Les cinq tomes de la Geste des Princes-Démons présentent l'affrontement entre Gersen et l'un de ces hommes à l'orgueil démesuré. Gersen se fera explorateur, vendeur de planète, il se fera passer pour Howard Wall, directeur de fabrication d'une usine, sera capturé puis rançonné, il se fera faux-monnayeur pour escroquer l'un des Prince Démon, deviendra journaliste, directeur de banque, magistrat, rédacteur indolent, musicien raté... tous ces costumes, ces ruses qu'il doit sans cesse élaborer pour se rapprocher de ses cibles, leur tendre des pièges, échapper aux leurs... Il les provoque les harcèle sans relâche jusqu'à ce qu'ils s'effondrent vaincus.

Sa mission n'est pas sans périls, et bien des fois il ne devra de survivre qu'a son habileté ou à la chance, progressant toujours vers son but.

Profondément humain malgré tout[modifier | modifier le code]

Avec tout ceci, on pourrait croire que Kirth Gersen est un homme plat, sans relief, monomaniaque et sans intérêt. Il n'en est rien. Si son objectif reste constant, il n'en est pas moins vrai que Gersen reste un être humain doué de sentiments, tantôt exacerbés, tantôt refoulés, mais toujours présents pour le guider. Il se voit avant tout comme un justicier, et c'est bien le cas : ceux qu'il tue sont au-delà de tout pardon depuis des lustres. Ses aventures le portent parfois à s'éloigner de son but premier, lui faisant perdre un temps précieux, mais il n'hésite jamais à venir en aide à quelqu'un. Faisant preuve de compassion envers ceux qui croisent sa route, il délivrera notamment deux jeunes enfants pris en otage par Kokor Hekkus, délivrera successivement deux jeunes femmes des griffes de leurs bourreaux...

Certains de ses ennemis n'en sont pas vraiment, ils sont juste forcés d'accomplir leur tâche sous peine de représailles sur leur famille. Quand il s'en aperçoit, Gersen fait son possible pour s'en protéger d'abord, mais il ne cherche pas à profiter de la situation, et au contraire les aide à s'en sortir. Il connaîtra l'amour, et sera parfois contraint de le refouler pour le bien de ses aimées, notamment dans le cas d'Alusz Iphigenia Eperje-Tokay qu'il a arraché à Kokor Hekkus. Néanmoins, il se fera quelques amis, qui connaissent en partie ou totalement sa situation. Parmi eux, Jehan Addels, qui bien que peu rassuré par les risques encourus l'aide de son mieux avec une loyauté indéfectible et une estime toujours croissante, ou Maxell Rackrose qu'il sauve de Lens Larque et qui le connaît sous l'identité d'Henry Lucas, le journaliste.