Kirov (croiseur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir Amiral Ouchakov.
image illustrant un bateau ou un navire image illustrant le domaine militaire image illustrant la Russie
Cet article est une ébauche concernant un bateau ou un navire, le domaine militaire et la Russie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Kirov
Image illustrative de l'article Kirov (croiseur)
Le Kirov en 1989

Autres noms Kirov (1974)
Amiral Ouchakov (1992)
Type croiseur
Histoire
A servi dans Naval Ensign of the Soviet Union.svg Marine soviétique
Naval Ensign of Russia.svg Marine russe
Chantier naval Chantiers de la Baltique Saint-Pétersbourg
Quille posée
Lancement
Armé
Statut retiré en 2003
Équipage
Équipage 727
Caractéristiques techniques
Longueur 252 m
Maître-bau 28,5 m
Tirant d'eau 9,1 m
Déplacement 28 000 t à pleine charge
Propulsion hybride CONAS : turbines à vapeur mues par 2 réacteurs nucléaires renforcés par un réchauffage au mazout de la vapeur produite
2 lignes d'arbres
Puissance 140 000 ch (104 400 kW)
Vitesse 32 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage 76 mm (autour du réacteur)
Rayon d'action illimité
Aéronefs 3 aéronefs dont : Kamov Ka-27 ou Kamov Ka-25

Le Kirov est un croiseur lance-missiles à propulsion nucléaire de la marine russe. Il était le premier d'une classe de quatre bâtiments d'une taille et d'une apparence générale rappelant celles d'un croiseur de bataille de la première moitié du XXè siècle. Initialement conçu par la marine soviétique, il fut nommé en l'honneur de Sergueï Kirov.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le Kirov disposait d'un armement impressionnant de missiles et d'équipements électroniques. Son antenne-radar appelée « Top Pair » par l'OTAN était la plus grande jamais montée sur un mât. Les armes principales du Kirov étaient les 20 missiles antinavire P-700 Granit montés sur le pont, les 12 lanceurs S-300F (SA-N-6) déployant 96 missiles antiaériens, les 2 lanceurs Osa-MA déployant 40 missiles antiaériens ainsi que le système de défense aérienne Kashtan. Par ailleurs, le Kirov disposait de systèmes de canons automatiques (AK-130 et AK-630), de 10 tubes lance-torpilles, d'un système anti-torpilles Udav-1 et de 2 lance-roquettes anti-sous-marines à 6 tubes RBU-1000. Il embarquait également 3 hélicoptères Kamov Ka-27 ou Kamov Ka-25.

Histoire[modifier | modifier le code]

La construction du navire commença le aux chantiers navals de la Baltique à Léningrad puis il entra en service dans la Flotte du Nord le . En 1990, le Kirov fut victime d'un accident de réacteur en mer Méditerranée et, faute de réparation, mis en réserve[1]. Renommé Amiral Ouchakov en 1992 en l'honneur de Fiodor Fiodorovitch Ouchakov, une remise en état du bâtiment ne commença qu'en 1999, mais elle fut interrompue en 2001 et le croiseur fut retiré du service en 2003.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

  • (en) John Schettler, Kirov, The Writing Shop Press, , 386 p. (ISBN 0984946527)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Classe Kirov sur GlobalSecurity.org

Sur les autres projets Wikimedia :