Kirchheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kirchheim (homonymie).
Kirchheim
Devant église et mairie.
Devant église et mairie.
Blason de Kirchheim
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Bas-Rhin
Arrondissement Molsheim
Canton Molsheim
Intercommunalité C.C. de la Porte du Vignoble
Maire
Mandat
Patrick Deck
2014-2020
Code postal 67520
Code commune 67240
Démographie
Population
municipale
679 hab. (2014)
Densité 295 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 36′ 37″ nord, 7° 29′ 48″ est
Altitude Min. 175 m – Max. 237 m
Superficie 2,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Kirchheim

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Kirchheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Kirchheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Kirchheim

Kirchheim (Keriche en alsacien) est une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Kirchheim est située au pied des collines sous-vosgiennes, à la limite ouest de la plaine d'Alsace. Elle est distante de 22 km à l'ouest de Strasbourg et de 19 km au sud-est de Saverne. Ses communes limitrophes sont Marlenheim au nord, Odratzheim et Scharrachbergheim-Irmstett au sud et Wangen au nord-ouest.

Traversée par la route départementale 220, reliée à la RD 1004 à moins d'un kilomètre au nord, Kirchheim dispose d'un accès rapide à un axe de circulation majeur reliant Saverne à Strasbourg. L'ancienne voie ferrée Molsheim - Saverne, déclassée en 1967 et valorisée par une piste cyclable, traverse la commune. Elle est desservie en transports en commun par le réseau 67 (géré par le département du Bas-Rhin) sur les lignes 233 (Cosswiller - Westhoffen - Marlenheim - Nordheim) et 234 (Molsheim - Wasselonne).

La commune est arrosée par la Mossig qui s'écoule du nord vers le sud et qui constitue la limite est du ban. l'écosystème le plus remarquable est celui de la ripisylve du cours d'eau. Il constitue un corridor biologique pour la vie et le déplacement de la faune. À noter la présence avérée sur le territoire communal du grand Hamster d'Alsace, espèce extrêmement menacée et protégée.

Le paysage est constitué de terres cultivées et de prairies ; la vigne occupe la partie sud-est de la commune sur les pentes de l'"Am Berg" et, dans une moindre mesure, le nord-ouest vers Wangen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village de Kirchheim (Chirichheim au VIIe siècle) a pu exister dès l'époque romaine (vestiges). À l'époque mérovingienne, une résidence royale est attestée ; les rois carolingiens y séjournent fréquemment : Charles le Gros et l'impératrice Richarde.

Bien d'Empire, le village dépendait de Wasselonne dont il partagea le destin avant de passer à la ville de Strasbourg. Le couvent de Haslach y avait une cour domaniale et détenait quelques droits. Un monastère de religieuses est signalé au XIIe siècle (en 1274, Rodolphe de Habsbourg le prit sous sa protection).

Kirchheim faisait partie du chapitre de Molsheim : son église était église-mère de Marlenheim et d'Odratzheim, qui demeura sa filiale jusqu'en début du XIXe siècle.

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Kirchheim

Les armes de Kirchheim se blasonnent ainsi :
« De gueules au livre ouvert d'argent, au texte de sable orné de la lettrine K d'or, soutenu d'un tampon encreur d'imprimeur d'or. »[1].

Le blason représente un livre ouvert et un tampon encreur et témoigne de la présence dans la commune de plusieurs imprimeries aux XVe et XVIe siècles.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie de Kirchheim.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Jean-Marie Heitz    
mars 2008 en cours Patrick Deck[2]    
Les données manquantes sont à compléter.

La commune adhère, via la communauté de communes de la Porte du Vignoble, au schéma de cohérence territoriale de la région de Strasbourg (SCOTERS) et participe également au Pays Bruche-Mossig-Piémont.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 679 habitants, en augmentation de 11,13 % par rapport à 2009 (Bas-Rhin : 1,65 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
430 424 402 484 493 515 509 487 459
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
435 426 439 416 393 392 377 375 379
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
376 341 349 320 330 334 297 325 305
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
319 321 439 438 499 513 543 666 679
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006 [6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Le gain de population entre 1968 et 1975 est dû à la construction d'un lotissement qui a favorisé la venue de nouveaux habitants.

La structure et la dynamique de la population accréditent la position de la commune comme élément de la couronne périurbaine de Strasbourg. De commune rurale, Kirchheim a basculé à la fin des années 1970 dans la catégorie des communes urbaines, victime de l'étalement urbain de l'agglomération strasbourgeoise. Les migrations liées au travail se font essentiellement à destination de Marlenheim, Wasselonne, Molsheim et Strasbourg.

Sport[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Le tissu économique repose essentiellement sur une entreprise d'emballage et de conditionnement qui fournit les 2/3 des emplois disponibles sur la commune. Le reste de l'activité économique est le fait d'établissement de très petite taille (moins de 10 salariés). La commune offre toutefois un total de 80 emplois sur son territoire.

À cela, il convient d'ajouter le secteur agricole (10 exploitations professionnelles) essentiellement tourné vers la culture du maïs. L'activité commerciale est quasi-inexistante ; les besoins de première nécessité sont assurés par un service ambulant. L'activité liée au tourisme représente une part faible (2 gîtes).

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Dagobert II, avait une résidence à Kirchheim
  • Aemilian Rosengart (1757 - 1810), théologien, philosophe, musicien et compositeur né à Kirchheim.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :