Kinue Hitomi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kinue Hitomi Portail athlétisme
Kinue Hitomi 1928.jpg
Kinue Hitomi en 1928
Informations
Disciplines Sprint (100 m — 800 m) & longueur
Nationalité Drapeau du Japon Japonais
Naissance
Lieu Okayama
Décès (à 24 ans)
Lieu Osaka
Taille 1,57 m
Poids 45 kg
Records
• Ancienne détentrice d'un record du monde du saut en longueur
Palmarès
Jeux olympiques 0 1 0

Kinue Hitomi (en japonais : 人見 絹枝 ; née le à Okayama et décédée le ) est une athlète japonaise spécialiste du sprint (100 m800 m) et du saut en longueur. Elle est la première femme japonaise à remporter une médaille olympique.

Biographie[modifier | modifier le code]

La jeune Kinue Hitomi, originaire de la préfecture d'Okayama, se distingue particulièrement aux Jeux du sanctuaire Meiji. D'une taille de 1,70 m, elle est dotée d'une musculature des cuisses très développée ce qui lui permet de tenir une longue foulée. D'abord promise à une carrière de joueuse de tennis, elle établi le premier de ses records nationaux en athlétisme à 17 ans lors des 1er jeux du sanctuaire Meiji de novembre 1924 avec le record du Japon de lancer du javelot puis bat deux fois le record du monde de triple saut en 1925. En 1926, elle améliore de nouveau son record en triple saut et conserve ce record du monde non officiel jusqu'en 1939. Elle établi deux nouveaux records de saut en longueur non officiels. Ses performances atteignent même l'Europe où elle commence à concourir. Lors des jeux mondiaux féminins de 1926, le Japon est classé 5e nation avec 15 points, tous remportée par Kinue Hitomi[1] ! Idem lors des jeux mondiaux féminins de 1930 où elle classe à elle seule le Japon à la 4e place des nations.

En , les 4e jeux du sanctuaire Meiji sont utilisés pour sélectionner les sportifs pour les différentes épreuves des Jeux olympiques d'été de 1928 à Amsterdam[2]. Le gouvernement japonais encourage l'effort olympique en finançant et agrandissant les jeux. 200 athlètes féminines y concourent dans toutes sortes de disciplines et Kinue Hitomi devient un phénomène national en améliorant les records du monde du 100 m en 12 s 4 et du saut en longueur, établissant un record du monde (non officiel) sur 400 m en 59 secondes, explosant le record national de saut en hauteur avec 1,43 m, et remportant le lancer du javelot. Le jour suivant, elle effectue un saut en longueur de 5,98 m et court le 100 m en 12 s 2[3]. Elle devient la première femme à intégrer la délégation olympique japonaise[3] et ainsi la première femme asiatique à participer aux Jeux olympiques. Malheureusement pour elle, une seule de ses disciplines est programmée aux Jeux olympiques, le 800 mètres, où elle remporte la médaille d'argent.

Très fatiguée physiquement en raison d'un programme sportif particulièrement intense en Europe où elle a participé à 20 disciplines en une seule semaine, elle contracte une pleurésie en avril 1931, qui se transforme en pneumonie, et elle décède le à 24 ans à l'hôpital impérial universitaire d'Osaka. Elle n'aura jamais été la première femme asiatique à remporter une médaille d'or olympique, titre tenue par sa compatriote nageuse Hideko Maehata[1].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Performance
1928 Jeux olympiques d'été Amsterdam 2e 2 min 17 s 6

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
800 mètres 2 min 17 s 6 Amsterdam 1928

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Ian Buchanan, Asia's First Female Olympian, JOURNAL OF OLYMPIC HISTORY, , p. 22-23
  2. (en) Allen Guttmann et Lee Austin Thompson, Japanese Sports : A History, University of Hawaii Press, , 307 p. (ISBN 9780824824648), p. 120-121
  3. a et b (en) Allen Guttmann et Lee Austin Thompson, Japanese Sports : A History, University of Hawaii Press, , 307 p. (ISBN 9780824824648), p. 121

Liens externes[modifier | modifier le code]