Kim Won-gyun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kim Won-gyun
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
Romanisation révisée
Kim Won-gyunVoir et modifier les données sur Wikidata
McCune-Reischauer
Kim Wŏn'gyunVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Université de musique et de danse de Pyongyang (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
Œuvres principales

Kim Won-gyun (hangeul : 김원균) est un compositeur nord-coréen, né le et décédé le , il illustre le talent dit « prolétarien » (en opposition au bourgeois), il est d’origine paysanne[1].

Il est notamment l'auteur du Chant patriotique, l'hymne national de la République populaire démocratique de Corée[1], du Chant du général Kim Il-sung[1] et de la Marche de la jeunesse démocratique. Il a également composé la musique de plusieurs opéras révolutionnaires style mer de sang.

Il a exercé les fonctions de président du « Comité central du syndicat des musiciens coréens ».

Le nouveau conservatoire de Pyongyang, en 2006, porte le nom de Kim Won-gyun[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Philippe Pons, Corée du Nord, un État-guérilla en mutation, Paris, Gallimard, coll. « La Suite des temps », , 720 p. (ISBN 978-2-07-014249-1), page 288

Liens externes[modifier | modifier le code]