Kim Ung-yong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dans ce nom coréen, le nom de famille, Kim, précède le nom personnel.
Kim Ung-yong
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (56 ans)
SéoulVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
김웅용Voir et modifier les données sur Wikidata
Romanisation révisée
Gim Ung-yongVoir et modifier les données sur Wikidata
McCune-Reischauer
Kim Ung'yongVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Kim Ung-yong
Hangeul 김웅
Hanja 金雄鎔
Romanisation révisée Gim -Ung-yong

Kim Ung-Yong, né le à Gangneung, est un scientifique coréen et un ancien enfant prodige. Il figure dans le Livre Guinness des records dans la catégorie des plus hauts QI au monde ; son quotient intellectuel a été estimé à 210[1].

Peu de temps après sa naissance, Kim a montré des dons intellectuels extraordinaires. Il a commencé à parler à 4 mois, pouvait tenir une conversation à 1 an et demi ; à l'âge de 4 ans, il était capable de lire le japonais, le coréen, l'allemand et l'anglais. Il ne lui fallait qu'un mois pour apprendre une langue étrangère. Après 1 an et 7 mois, il apprit des concepts d'algèbre et pouvait comprendre le calcul différentiel. Le 2 novembre 1967, alors qu'il était âgé de 4 ans, il parvint à résoudre des problèmes complexes de calcul différentiel et de calcul intégral dans une émission de télévision japonaise. Toujours dans sa petite enfance, il a écrit des poèmes et peint des toiles qui furent jugées très favorablement[2].

De 5 à 8 ans, Kim a assisté aux cours de physique de l'Université d'Hanyang en tant qu'auditeur libre. En 1970, âgé de 7 ans, il a été invité aux États-Unis par la NASA[3], où il a terminé ses études supérieures. En 1974, pendant ses études, il a commencé ses recherches à la NASA et continué à y travailler jusqu'à son retour en Corée en 1978[4].

Après être revenu en Corée du Sud, il décida de passer de la physique à l'ingénierie civile à l'Université d'État du Colorado et reçut un doctorat dans ce domaine[5]. Il a publié plus de 90 articles sur l'hydraulique dans des journaux scientifiques[4]. En 2008, il est professeur adjoint à l'Université nationale de Chungbuk.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « What Ever Became of 'Geniuses'? », TIME,‎ (lire en ligne)
  2. (ko) « A genius is a human », Science Times
  3. [1]
  4. a et b (de) « Wunderkind geht seinen eigenen Weg »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?),
  5. (en) « Kim Ung-Yong: Attended University at age 4, Ph.D at age 15; world’s highest IQ », Woosk,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]