Killdozer (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Killdozer.
Killdozer
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Noise rock[1], post-hardcore, sludge metal, rock alternatif[2]
Années actives 19831996
Labels Touch and Go Records, Man's Ruin Records
Composition du groupe
Anciens membres Michael Gerald
Bill Hobson[3]
Dan Hobson
Paul Zagoras
Jeff Ditzenberger
Tom Hazelmyer
Erik Tunison[4]
Scott Giampino

Killdozer est un groupe de rock américain, originaire de Madison, dans le Wisconsin. Actif entre 1983 et 1996, il était connu pour utiliser des structures inhabituelles dans ses chansons, et pour les paroles funèbres du chanteur Michael Gerald. Il est aussi connu pour de célèbres reprises ,comme celles notamment de American Pie de Don McLean.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michael Gerald.

Le groupe enregistre sous le label Touch and Go Records pendant les années 1980 et 1990 et tourne souvent avec d'autres groupes comme notamment Butthole Surfers, Scratch Acid et Big Black. Le groupe enregistre fréquemment avec le producteur Butch Vig. Steve Albini (Big Black) enregistre leur album God Hears Pleas of the Innocent sorti en 1995. Twelve Point Buck est l'album qui attire l'intérêt de Kurt Cobain et Billy Corgan sur Butch Vig[5].

Killdozer participe à un concert spécial 25e anniversaire du label Touch and Go Records à Chicago, dans l'Illinois, le 9 septembre 2006[6].En soutien à l'événement, des flyers déclarent Fuck You, We Reunite! (« allez vous faire mettre, on se réunit! »). Pendant le concert, le public réclamait plus de Killdozer[7] ; Touch and Go annonce alors plusieurs dates de tournées américaines pour la fin 2008[8].

Entretemps, le batteur Dan Hobson reste actif dans la scène musicale de Madison avec des groupes comme Cement Pond avec Tim Sullivan (de Drug Induced Nightmare No. 4) à la guitare, Steve Burke (de The Gomers) à la guitare et au chant, et Gordon Ranney (aussi de The Gomers) à la basse et a uchant[9]. Le groupe publie un album studio intitulé Vanilla Guerilla au label indépendant Corporate Hell Inc. en 2005. Michael Gerald est avocat à Los Angeles, en Californie[10]. En 2007, il prête sa voix au groupe du New-Jersey, Hunchback, pour leur reprise du morceau Beautiful de Christina Aguilera, publiée sur leur album Pray for Scars (Don Giovanni Records, 2008).

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1984 : Intellectuals Are the Shoeshine Boys of the Ruling Elite
  • 1985 : Snake Boy
  • 1987 : Little Baby Buntin'
  • 1989 : Twelve Point Buck
  • 1994 : Uncompromising War on Art Under the Dictatorship of the Proletariat
  • 1994 : God Hears Pleas of the Innocent

Singles[modifier | modifier le code]

  • Go Big Red ("Sonnet '96" b/w "I Saw The Light") (1996 sur -ismist Recordings)
  • Michael Gerald's Party Machine Presents! Collaboration avec Alice Donut (1996)
  • We Will Crush You 10" Collaboration avec Ritual Device (1995 chez Man's Ruin Records)
  • "The Pig Was Cool" b/w "Unbelievable" (1993)
  • "Her Mother's Sorrow" b/w "Short Eyes" (1989 sur le label Amphetamine Reptile Records)
  • Yow! ("Lupus" b/w "Nasty") (1989)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Noel Gardner, « The Sound Of Impact: Noise Rock In 1986 », The Quietus, (consulté le 30 septembre 2017).
  2. (en) AllMusic
  3. (en) Bill Hobson
  4. (en) Erik Tunison
  5. Izotope's Butch Vig Interview.
  6. (en) Touch and Go/Quarterstick Records web site, 25th Anniversary page
  7. (en) Touch and Go/Quarterstick Records web site, News, 06/05/08
  8. (en) Touch and Go/Quarterstick Records web site, News, 09/04/08
  9. (en) Maximum Ink Cover Story by Mike Huberty
  10. (en) Michael Gerald 2003 interview by Mark Prindle

Liens externes[modifier | modifier le code]