Kikkia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Kikkia
Fonction
Roi d'Assyrie
Aminu (en)
Akiya (en)
Biographie
Nationalité
Activité

Kikkia (anciennement orthographié Kikia, aussi Kikkiya) est un roi assyrien qui a régné vers 2000 av. J.-C..

Il est repris sur la liste des rois et est considéré comme le constructeur du premier mur de la ville d'Assur.

Traces écrites[modifier | modifier le code]

Dessin au trait pour le cône de dédicace, TVA 2764, qui commémore la reconstruction par Ashur-rim-nisheshu (en) du mur d'enceinte du centre-ville d'Aššur.

Kikkia est mentionné dans deux inscriptions, la première datant de l'époque du roi Ashur-rim-nisheshu (en) (vers 1398-1390 av. J.-C.) et la deuxième de celle du Salmanazar III (859-824 av. J.-C.), qui dit que Kikkia est le premier constructeur connu des murs qu'il a lui-même aménagé, et dans un texte séparé précise qu'il s'agit du mur de la ville d'Assur, ce qui est également confirmé par le fait que l'inscription se trouvait intégrée dans une partie de ce mur.

L'histoire de l'Assyrie et de Babylone montre que lorsqu'une ville a été conquise, la muraille est détruite, même en cas de reddition volontaire). Lorsque la ville retrouve son indépendance, le mur est alors reconstruit.

Histoire[modifier | modifier le code]

Kikkia serait donc le premier souverain indépendant après la domination de la dynastie III d'Ur.

D'après la liste des souverains d'Assyrie, il est le vingt-huitième souverain d'Assyrie et a régné de 1994 à 1978 av. J.-C. (chronologie courte) ou de 2058 à 2042 av. J.-C. (chronologie moyenne).

Son nom figure après celui de Sulili et précède celui d'Akiya (en).

Le nom de Kikkia a été donné par Arthur Ungnad[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A. Poebel, « The Assyrian King List from Khorsabad », Journal of Near Eastern Studies 1/3, 1942, 253