Kijiji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Kijiji
Création 2005
Société mère eBay
Site web www.kijiji.ca

Kijiji (« village » en Swahili) est un réseau centralisé de sites web des communautés urbaines qui permettent l'insertion de ligne petites annonces. La société, filiale de eBay, a été lancé en mars 2005 [1].

Les sites de Kijiji existent en 2014 : en Autriche, en Belgique, au Canada, à Hong Kong, au Japon, en Suisse, à Taïwan, et en Turquie.

Kijiji existait auparavant en Allemagne (devenu eBay Kleinanzeigen), France, Italie (devenu eBay Annunci), Chine (devenu Baixing), Inde (devenu Quikr) et aux États-Unis (devenu eBay Classifieds).

Histoire[modifier | modifier le code]

En , eBay rachète Marktplaats (nl), qui offre un service similaire dans les Pays-Bas et qui détenait 80 % du marché. À l'époque, Marktplaats avait des ramifications en Espagne, Allemagne, Turquie et Canada, en utilisant la marque Intoko . Les différents Intoko à ce moment fusionné avec les sites Kijiji de chaque pays.

En , eBay rachète la société espagnole Loquo (en). Un mois plus tard acquis OpusForum.org, un autre site de petites annonces en Allemagne. En , OpusForum fusionne avec Kijiji, qui est devenue la marque officielle pour toutes les régions germanophones.

Principales caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le site Kijiji ressemble aux petites annonces, Offrant la possibilité de publier des annonces locales gratuites pour trouver / proposer tout type d'objets. Outre l'échange de biens matériels, le site comporte des sections de recherches / offres d'emplois ou de participer à la promotion d'événements, de rencontres, ou de gérer leur temps libre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Catherine Holahan, « eBay Takes on Craigslist », BusinessWeek, Bloomberg,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]