Kiikoinen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kiikoinen
Ancienne municipalité de Finlande
Blason de Kiikoinen
Héraldique
Kiikoinen
La rivière Jaara
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Satakunta
Langue(s) parlée(s) finnois
Démographie
Population 1 263 hab.[1] (31 août 2012)
Densité 8,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 61° 27′ 00″ nord, 22° 34′ 41″ est
Altitude Min. 55 m
Max. 120 m
Superficie 14 432 ha = 144,32 km2 [2]
· dont terre 138,03 km2 (95,64 %)
· dont eau 6,29 km2 (4,36 %)
Rang superficie (322e / 336)
Rang population (318e / 336)
Histoire
Province historique Satakunta
Province Finlande occidentale
Fondation 1847
Fusionnée dans Sastamala ()
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Kiikoinen

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Kiikoinen
Liens
Site web http://www.kiikoinen.fi

Kiikoinen (Kikois en suédois) est une ancienne municipalité du sud-ouest de la Finlande, dans la région du Satakunta. Elle n'était rattaché à la région du Satakunta que depuis 1997, car avant cette date elle fait partie de la région du Pirkanmaa.

Elle a fusionné au 1er janvier 2013 avec la ville de Sastamala dans la région du Pirkanmaa, changeant ainsi de région.

Histoire[modifier | modifier le code]

La petite commune agricole a une histoire assez récente. La paroisse n'a été créée qu'en 1847 à partir de l'ancienne paroisse de Tyrvää (aujourd'hui rattachée à Vammala). Elle n'est finalement devenue une commune qu'en 1904. L'exode rural a entraîné une diminution de plus de 50 % de sa population depuis 1930[3], le chiffre ne tendant à se stabiliser que depuis 2002.

Géographie[modifier | modifier le code]

La municipalité, largement plane, est traversée par la nationale 11 entre Pori et Tampere. Le petit centre administratif est blotti autour de son église en bois de 1851, au bord d'un petit lac. La commune compte neuf autres villages, huit d'entre eux ne dépassant pas le seuil de 100 habitants.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]