Kia Sportage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kia Sportage
Kia Sportage

Marque Drapeau : Corée du Sud Kia Motors
Années de production 1994 - Présent
Classe SUV

Le Sportage est un modèle de SUV du constructeur automobile sud-coréen Kia.

Première génération (1994-2002)[modifier | modifier le code]

Kia Sportage I
Image illustrative de l'article Kia Sportage

Marque Drapeau : Corée du Sud Kia Motors
Années de production 1994 - 2002
Classe 4x4
Moteur et transmission
Moteur(s) 2.0 DOHC 4x2 Auto
2.0 DOHC 4x4
2.0 TD 4x4
Cylindrée 1 998 cm3
Puissance maximale 128 à 5 000
83 à 4 000 ch
Couple maximal 175 à 4 700
191 à 2 000 Nm
Boîte de vitesses Manuelle à 5 vitesses
Automatique à 4 vitesses
Poids et performances
Poids à vide 1 310
1 365
1 449 kg
Vitesse maximale 163
172
145 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 14,1
14,7
18,4 s
Consommation mixte 10,3/15,8/12,6
9,7/15/11,7
7,8/11/9,1 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 5 portes
Cabriolet 3 portes Cutback
Freins Disques ventilés/Tambours
Dimensions
Longueur 3,97
4,12 mm
Largeur 1,73
1,76 mm
Hauteur 1,73
1,65 mm
Empattement 2,36
2,65 mm
Volume du coffre 368/1 157
373/1 570 dm3
Chronologie des modèles
Kia Sportage II Suivant

Le Sportage 1 de Kia (1993 à 2002) est l'un des premiers SUV du monde et se décline en 2 portes, 4 portes et Coupe Cabriolet. 4x4 et 4x2. Version pick-up en Corée du Sud vendu sous le nom FRONTIER

Deuxième génération (2004-2010)[modifier | modifier le code]

Kia Sportage II
Kia Sportage

Marque Drapeau : Corée du Sud Kia Motors
Années de production 2004 - 2010
Classe SUV
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence ou Diesel
Puissance maximale 112 à 175 ch
Transmission Traction ou Transmission intégrale
Boîte manuelle 5 ou 6 rapports ou
Boîte automatique 4 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1595 à 1685 kg
Dimensions
Longueur 4350 mm
Largeur 1800 mm
Hauteur 1700 mm
Chronologie des modèles
Précédent Kia Sportage I Kia Sportage III Suivant

Lancée en novembre 2004, la deuxième génération repose sur la plate-forme du Hyundai Tucson commercialisé à la même époque. Il se différencie du Tucson par sa carrosserie spécifique et sa mécanique V6.

Le Sportage est assemblé en Corée du Sud dans l’usine de Ulsan. Il est disponible en roues avant motrices sur les modèles 2WD "Urban Rider" (uniquement disponible avec les motorisations 2,0 litres) et en transmission intégrale 4WD.

Le Sportage bénéficie d’un large panel d’équipements de série : ABS, airbags frontaux, airbags latéraux, airbags rideaux, direction assistée, régulateur de vitesse, vitres électriques, rétroviseur électrique, verrouillage électrique, climatisation manuelle, alarme, autoradio CD/MP3, banquette arrière rabattable 2/3-1/3, jantes alliage de 16 pouces, lunette de hayon rabattable, dossier passager avant inclinable, volant cuir.

La finition Motion reprend les équipements de série et rajoute l’anti-patinage.

La finition Active, milieu de gamme, comprend, en plus des équipements de la finition Motion, un pare-brise dégivrant, des rétroviseurs dégivrants, un ordinateur de bord, des antibrouillards avant, un rétroviseur intérieur photos-sensible, un éclairage d'intérieur, un capteur de luminosité. À ce niveau de finition la climatisation manuelle est remplacée par une climatisation automatique.

Enfin, la finition Major Tech, haut de gamme, reprend tous les équipements des autres finitions et est complétée avec un système ESP, un intérieur cuir, des sièges avant chauffants, un système GPS, un téléphone Bluetooth et un toit ouvrant (uniquement sur V6).

À sa commercialisation, le Sportage dispose de motorisations essence et Diesel. En essence, l’offre débute par un 4 cylindres 2,0 l de 128 ch et est complétée par un V6 2,7 l de 175 ch. L’offre Diesel comprend un seul moteur, un 4 cylindres 2,0 l de 112 ch.

En 2006, le 2,0 litres essence passe à 142 ch et une nouvelle version du moteur Diesel vient compléter la gamme. Cette motorisation reçoit une rampe commune de dernière génération et 16 soupapes permettant de porter la puissance à 140 ch. Une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports est proposée avec la motorisation Diesel de 140 ch. Quelques mois après, le moteur Diesel dans sa version 112 ch n’est plus proposé.

modèle 2.0 2.7 2.0 CRDi 110 2.0 CRDi 140
carburant sans-plomb sans-plomb diesel
type (1) L4 V6 L4
cylindrée cm³ 1975 2656 1991
puissance fiscale CV 9 12 7 8
puissance ch 128 142 175 112 140
couple N.m 175 184 241 245 305
poids kg 1621 1612 1595 1612 1685
conso. normalisée l/100 km 8,2 10,0 7,1 7,0
V. max km/h 176 178 180 168 178
0-100 km/h s 11,3 10,5 13,8 12,0

(1) L4 : moteur 4 cylindres en ligne / V6 : moteur 6 cylindres en V.

Troisième génération (2010-2015)[modifier | modifier le code]

Kia Sportage III
Image illustrative de l'article Kia Sportage
Le Kia Sportage III (SL) Phase I présenté au Mondial de l'automobile de Paris 2012.

Appelé aussi Kia Sportage R (Corée du Sud & Chine)
Marque Drapeau : Corée du Sud Kia Motors
Années de production 2010 -
Phase I : 2010 - 2014
Phase II : 2014 - 2015
Classe SUV
Moteur et transmission
Énergie Essence ou Diesel
Moteur(s) Essence
1.6 GDi 135 ch
1.7 CRDi 115 ch
Diesel
1.7 CRDi
2.0 CRDi (2013-2015)[1]
Cylindrée 1591 à 1995 cm3
Puissance maximale 135 à 260 (Essence) et 115 à 184 (Diesel) ch
Couple maximal 164 à 372 Nm
Transmission 4x2 ou 4x4
Boîte de vitesses Manuelle ou automatique
Poids et performances
Poids à vide 1350 à 1676 kg
Vitesse maximale 178 à 182 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 10,8 à 12,1 s
Consommation mixte 5,4 à 6,9 L/100 km
Émission de CO2 143 à 179 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) SUV
Dimensions
Longueur 4440 mm
Largeur 1855 mm
Hauteur 1635 mm
Empattement 2640 mm
Volume du coffre 564 à 1353 dm3
Chronologie des modèles
Précédent Kia Sportage II
Kia Sportage III Phase II

Dévoilé au Salon international de l'automobile de Genève 2010, il est commercialisé en Europe depuis septembre de cette même année. Il propose des versions 2 roues motrices et 4 roues motrices, boîte manuelle et boîte automatiques, toutes à 6 vitesses. Quatre motorisations sont au programme pour la France : un essence 1.6 135 ch, et trois Diesel : le nouveau 1.7 CRDi 115 ch, le 2.0 CRDi 136 ch, et le 2.0 CRDI 184ch[2].

En 2014, le Sportage a été restylé avec notamment une nouvelle calandre en nid d'abeilles, des feux arrière redessinés[3].

En 2015, le Sportage anime sa gamme par le biais d'une nouvelle série limitée Edition 7 avec de nouveaux équipements sur la base de la finition Active. Pour le GPS tactile de série, à l'intérieur, on retrouve la climatisation automatique, les rétroviseurs rabattables électriquement, les jantes en alliage de 17 pouces et la caméra de recul. La série Edition 7 y ajoute une sellerie cuir/séduine, un ciel de pavillon noir, des compteurs rétro-éclairés avec technologie TFT, le système audio Premium Infinity et le GPS avec écran tactile "7". Ces deux derniers équipements sont habituellement réservés à la finition supérieure Premium.

Disponible avec le 1.6 GDI à essence de 135 ch 4x2 (26 600 euros) et le 1.7 CRDi 115 4x2 (28 900 euros), la série Edition 7 est facturée 1 000 euros de plus que les versions Active équivalentes, soit un avantage pour le client de 850 euros[4].

Finitions[modifier | modifier le code]

  • Edition 7
  • Origins
  • Origins Ultimate

Quatrième génération (2015-...)[modifier | modifier le code]

Le futur Kia Sportage sera présenté au Salon de Francfort 2015 le 15 septembre, puis lancé à la fin de l'année en même temps que son cousin le futur Hyundai Tucson et s'inspirera du design du Kia KX3[5] [6].

Notes et Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiches techniques Kia Sportage 2013
  2. (fr) « Salon de Genève 2010 Live : le stand Kia », sur Autosblog
  3. « Kia Sportage restylé - Salon Genève 2014 », sur Yahoo! France Auto,‎ (consulté le 28 mai 2015)
  4. Kia Sportage 2015 : une série Edition 7 attractive, L'Argus (consulté le 28 mai 2015)
  5. « Le futur Kia Sportage laisse entrevoir son intérieur ! », sur Abcmoteur,‎ (consulté le 28 mai 2015)
  6. « Futur Kia Sportage 2016 : révélé par des images 3D », sur TF1.fr,‎ (consulté le 21 juillet 2015)

Liens[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :