KiKA

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

KiKA
Image illustrative de l’article KiKA

Création
Propriétaire ARD & ZDF
Format d'image 576i (SDTV), 1080p (HDTV)
Langue Allemand
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Statut Thématique nationale publique
Siège social Drapeau de l'Allemagne Erfurt
Ancien nom Der Kinderkanal (1997-2000)
KI.KA (2000-2012)
Site web www.kika.de
Diffusion
Diffusion Numérique terrestre, Satellite, câble et xDSL.

KiKA (Der Kinderkanal von ARD und ZDF) est une chaîne de télévision allemande de droit public créée le par ARD et la ZDF pour les enfants et les adolescents.

Présentation[modifier | modifier le code]

KiKA est l’abréviation de « Kinder » (« enfants ») et de « Kanal » (« chaîne »). KiKA est une chaîne publique comparable à Gulli en France, lancée le par ARD et la ZDF[1].

KiKA est l'une des rares chaînes à diffuser des programmes sans aucune coupure publicitaire.

Une production de KiKA est par exemple Schloss Einstein.

Elle diffuse ses programmes de h à 21 h toute la semaine, même pendant les vacances. Sur la TNT allemande, elle partageait son temps d'antenne avec Arte, laquelle diffusait ses programmes de 21 h à h toute la semaine, même pendant les vacances.

Sur le satellite et la Fibre, elles diffusent leurs programmes sur leur propre canal. Lors de l'interruption des programmes à 21 h, la chaîne diffuse en boucle le dessin animé Bernd das Brot jusqu'à la reprise des programmes à 6 heures le lendemain[2].

La chaîne a mis en place une restriction géographique qui empêche la consultation en direct de la chaîne depuis un poste situé en France[réf. nécessaire].

En 2019, la chaîne a une part de marché moyenne de 0,9%[3].

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

Programmes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) KiKA-Kinderkanal von ARD und ZDF, « KiKA - Organisation und Struktur », sur kika.de, (consulté le 5 février 2020)
  2. Johanna Luyssen, « Bernd, tranche de pain neurasthénique et chouchou des Allemands », sur Libération.fr, (consulté le 5 février 2020)
  3. Kommission zur Ermittlung der Konzentration im Medienbereich, « Zuschaueranteile 2019 (PDF) »