Khowar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Khowar
کھووار‎
(Khowar)
Pays Pakistan
Région Chitral
Nombre de locuteurs Pakistan : 313 000 (2016)[1]
Total : 332 200[1]
Typologie SOV[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 khw
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
IETF khw
Linguasphere 59-AAB-aa
Glottolog khow1242
Carte
Distribution du khowar.
Distribution du khowar.

Le khowar (autonyme : کھووار‎) est une langue indo-aryenne du sous-groupe des langues dardes, parlée dans le nord-ouest du Pakistan.

Nom[modifier | modifier le code]

Le khowar est aussi appelé arniya, chitrali, chitrari, citrali, kashkari, khawar, patu, qashqari[1]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le khowar est lié au kalasha, bien qu'il en soit différent[1].

Dialectes[modifier | modifier le code]

Les dialectes suivants sont répertoriés : khowar spetentrional, khowar méridional, khowar oriental, khowar de swat[1],[2] et chitrali[3].

Le dialecte septentrional est considéré comme le plus pur. Il existe une similarité lexicale de 86 à 98 % entre les dialectes[1].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le khowar est parlé par les Khos (en). Ses locuteurs sont 313 000 au Pakistan en 2016, pour un total de 332 200 dans le Monde[1]. C'est la principale langue du district de Chitral[1], où elle s'est imposée comme langue de communication.

D'autres communautés de Khos sont présentes dans le district de Gilgit, dans la vallée du Swat, de Yasin et au Tadjikistan, dans la région autonome du Haut-Badakhchan[4].

Cette langue est parlée principalement dans le district de Gilgit, la vallée de Ghizr et du col de Shandur (en) à Gulpis dans la province du Gilgit-Baltistan ; dans les districts de Chitral et de Peshawar ; dans les vallées de l'Ishkhoman et du Yasin, au nord de la vallée de la Swat, à Usho (en) et probablement à Rawalpindi et dans d'autres villes du nord[1].

Ses locuteurs parlent aussi anglais et ourdou, sourtout chez les plus éduqués, burushaski et shina, en particulier dans le district de Gilgit, ainsi que le kohistani de Kalam[1].

Le khowar est utilisé comme langue seconde par les locuteurs du burushaski, du kalasha, du phalura et du yadgha (en)[1].

Écriture[modifier | modifier le code]

Le khowar s'écrit avec l'alphabet arabe (variantes naskh ou nastaliq [1]).

Alphabet khowar[5]
ا ب پ ت ث ج ݮ چ ݯ څ ح خ د ڈ ذ ر ڑ ز ژ ݱ س ش ݰ ص ض ط ظ ع غ ف ق ک گ ل م ن و ہ ء ی ے

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Elena Bashir, Sarmad Hussain et Deborah Anderson, Proposal to add characters needed for Khowar, Torwali, and Burushaski, (lire en ligne)
  • Erik L’Homme, Parlons khowar : Langue et culture de l'ancien royaume de Chitral au Pakistan, L’Harmattan, (ISBN 2-7384-7563-9)
  • (en) Badshah Munir Bukhari, Khowar language, Pakistan, University publisher,
  • (ru) Д.И. Эдельман, Кховар язык, Языки мира. Дардские и нуристанские языки, Moscou, Indrik,‎ (ISBN 5-85759-085-X), p. 61-65
  • (en) Kendall D. Decker, Languages of Chitral, vol. 5, Islamabad, National Institute of Pakistan Studies, Quaid-i-Azam University, coll. « Sociolinguistic Survey of Northern Pakistan », (présentation en ligne, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]