Khndzoresk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Khndzoresk
(hy) Խնձորեսկ
Khndzoresk
Administration
Pays Drapeau de l'Arménie Arménie
Région Syunik
Maire
Mandat
Seryozha Hayrapetyan (HHK)[1],[2]
2012-2016
Démographie
Population 2 146 hab. (2008)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 39° 30′ 44″ nord, 46° 26′ 01″ est
Superficie 6 786 ha = 67,86 km2
Fuseau horaire UTC+4
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Arménie

Voir la carte administrative d'Arménie
City locator 14.svg
Khndzoresk

Géolocalisation sur la carte : Arménie

Voir la carte topographique d'Arménie
City locator 14.svg
Khndzoresk

Khndzoresk (en arménien Խնձորեսկ) est une communauté rurale du marz de Syunik en Arménie, proche du Haut-Karabagh. En 2008, elle compte 2 146 habitants[3].

Site troglodytique[modifier | modifier le code]

Le village fut un site troglodytique, creusé dans les tufs volcaniques et qui rappelle quelque peu la Cappadoce, habité jusqu'au début du XXe siècle, dont il subsiste des traces notables. Un village du même nom existe désormais à proximité.

Étymologie[modifier | modifier le code]

La dénomination Khndzoresk se traduit de la langue arménienne par le mot pomme en français. Selon l'une des versions explicatives, le peuplement a été appelé comme cela parce qu'y poussaient de nombreux pommiers. Selon une autre version dans les temps anciens le village s'appelait Khor Dzor (arménien : Խոր Ձոր), qui signifie Gorge profonde , ou encore Khordzoresk parce qu'il se trouvait au fond d'une gorge profonde. Avec le temps le mot est devenu Kndzoresk[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

Khndzoresk

Le village se situe à 8 km de la ville de Goris près de la route Goris-Stepanakert. La curiosité principale est la ville des grottes, le Vieux Khndzoresk qui est en fait un village qui s'étend sur 3 km sur les pentes d'une gorge profonde, et qui a été longtemps l'un des plus peuplés de Syunik. Au XXe siècle, les populations troglodytes se sont déplacées vers le sommet de la gorge. Les derniers habitants des grottes ont abandonné celles-ci au milieu des années 1970.

Le climat du village est tempéré, les terres sont fertiles mais pas irriguées.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Syunik.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Khndzoresk est mentionné encore par Stépanos Orbélian. Le village a participé au mouvement de libération de David Bek au début du XVIIIe siècle. En 1728-30 Khndzoresk était la forteresse des troupes de Mikhitar Sparapet.

En 1735 le Catholicos Abraham III de Crète a visité le village et en a conservé une description. Selon lui à cette époque les grottes étaient utilisées non seulement comme habitation mais comme abris. Dans des maisons situées à une hauteur de 20-30 mètres les habitants grimpaient avec des cordes. Les maisons étaient disposées de telle manière que le toit de l'un servait de jardin pour l'autre, et de loin le village ressemblait à une énorme maison à plusieurs étages. Khndzoresk était le plus grand village d'Arménie orientale. En 1913 le village avait 27 magasin, 7 écoles. L'association communiste de la région a été créée, la première du raïon, en Avril 1919. 1 300 villageois ont participé aux combats de la Seconde Guerre mondiale et 480 y ont laissé leur vie. Le village a donné au pays un général, 8 colonels, 80 officiers.

Curiosités[modifier | modifier le code]

Saint Ripsime; intérieur

Parmi les monuments historiques on compte la forteresse de Khndzorek, l'église Saint Ripsime, l'église Saint Tadebosse, l'église école Anapat. L'église Saint Ripsime date de 1663 est construite en pierres calcaires, dispose d'un clocher-tour, d'un dispositif extérieur d'arc. L'église Saint Tadevosse (XVIIe siècle) est plus petite. Les ruines de l'église Anapat, sont un ancien centre d'écritures, se trouvant au Nord-ouest. La tombe de Mikhitar Sparapet se trouve dans son cimetière [5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « RPA in Local Self-Government », sur Parti républicain d'Arménie (consulté le 28 mars 2012).
  2. (hy+en) « Central Electoral Commission of the Republic of Armenia » (consulté le 11 septembre 2012).
    Pour obtenir la page en anglais, cliquez en haut à droite sur « English » ; ensuite, dans le menu vertical de gauche, cliquez sur « Elections », puis sur « Head of Community » et sélectionnez la dernière élection correspondant à la communauté voulue.
  3. (en) ArmStat, Marzes of the Republic of Armenia in figures, 2008, « RA Syunik Marz », (consulté le 14 août 2009).
  4. Ouvrage: dictionnaire des toponymes d'Arménie : tome 2 (Книга:Словарь топонимов Армении:Том2)
  5. (ru)Список памятников « https://web.archive.org/web/20130507125436/http://www.masstours.com/ru/regions/siunik/siunik-l.html »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?),

Sur les autres projets Wikimedia :