Khersones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Khersones
image illustrative de l’article Khersones
Gréement trois-mâts carré
Histoire
Architecte Zygmunt Choreń
Chantier naval Stocznia Gdansk - Pologne
Lancement 1989
Équipage
Équipage 50 marins,70 cadets, 80 stagiaires
Caractéristiques techniques
Longueur 109,40 m
Longueur de coque 79,40 m
Maître-bau 14 m
Tirant d'eau 6,60 m
Déplacement 2946 tonnes
Voilure 2 771 / 3 015 m2 (26 voiles)
Propulsion 2 Ciegerski-Sulzer diesel
Carrière
Armateur Institut naval technologique
Port d'attache Kertch- Russie

Le Khersones est un trois-mâts carré moderne, construit aux chantiers navals polonais de Gdansk, navire-école ukrainien. Il est surnommé « la Dame de Crimée ».


Histoire[modifier | modifier le code]

Initialement prévu pour l'instruction des cadets de la marine marchande soviétique il devait remplacer un autre grand voilier : le Tovarishch. Avec l'éclatement de l'URSS, il est devenu la propriété de l'Institut technologique maritime de Kertch, au bord de la mer Noire, en Ukraine, comme navire-école des jeunes marins de ce nouveau pays.

le Khersones est le sister-ship d'une nombreuse lignée de grands voiliers, dont l'ainé est le Dar Młodzieży polonais, en compagnie des Russes Mir, Pallada et Nadejda et de l'Ukrainien Druzhba.

Son nom est un condensé de deux lieux : la presqu'île Chersonèse en mer Noire, et la ville de Kherson.

À partir de 1993, par besoin financier, il embarque des passagers pour différentes croisières. En janvier 1997, il passe le cap Horn[1] avec une centaine de passagers, et poursuit depuis lors une route plus calme en participant aussi à différents Tall Ships' Races.

Comme le Pogoria, l’Iskra II, le Kaliakra, le Dar Młodzieży et le Fryderyk Chopin, le Khersones a été dessiné par l'architecte naval Zygmunt Choren[2].

Rassemblements de grands voiliers[modifier | modifier le code]

Participations à Rouen :

Participation aux Fêtes maritimes de Brest :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie
  • Chapman, Great Sailing Ships of the World, par Otmar Schauffelen (page 329) (ISBN 1-58816-384-9)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :