Onze Royaumes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Kheldour)
Aller à : navigation, rechercher

Onze Royaumes

Lieu de Cycle des Derynis

Type Nations
Nom original The Eleven Kingdoms
Créateur Katherine Kurtz
Première apparition Le Réveil des magiciens
Dernière apparition Une femme pour le roi

Les Onze royaumes est un ensemble de nations fictives qui servent de cadre au cycle des Derynis de Katherine Kurtz. Bien que le nombre exact des royaumes souverains varie au fil des romans, l'expression est restée en usage au fil des romans.

Bremagne[modifier | modifier le code]

Le royaume de Bremagne est situé à l'extrémité ouest de la partie sud du continent qui abrite les Onze Royaumes. Il est fondé au milieu du VIe siècle, lorsque le comte de Magne achève la conquête des principautés voisines. L'Église de Bremagne prend une place importante au cours du siècle prochain, jusqu'à dominer la scène ecclésiastique des Onze Royaumes, mais son influence est finalement interrompue lorsque le comte Augarin Haldane fonde le royaume de Gwynedd et organise l'indépendance de son clergé local. Malgré une rébellion au IXe siècle, le royaume de Bremagne reste une contrée largement pacifique, qui s'engage rarement dans des conflits avec ses voisins et qui prospère grâce à un climat doux et des terres fertiles.

Connaît[modifier | modifier le code]

Niché entre Howicce, Meara et Gwynedd, Le Connaît est composé de plusieurs états souverains sans vraiment d'autorité centrale. Au long des siècles, les différents états du Connaît se sont livrés de nombreuses batailles et des guerres à propos de leurs frontières respectives, ce qui produisit des générations de grands guerriers qui sont souvent embauchés comme mercenaires par les autres royaumes. Les Terres Indépendantes du Connaît comprennent : la principauté de Pardiac, la principauté d'Arbroath, le grand-duché de Calam, le duché de Llangan, le duché de Cyby, le duché de Gaël, l'évêché de Tyburn, la république libre de Fenwick, et de nombreux comtés et baronnies et plusieurs abbayes.

Il existe cependant un Conseil des Princes Souverains, ce qui indique que les différents états du Connaît forment une sorte de confédération.

Gwynedd[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Gwynedd .

Howicce et Llannedd[modifier | modifier le code]

Les Royaumes-Unis d'Howicce et de Llannedd sont situés au sud-ouest des Onze Royaumes. Llannedd se trouve au sud du Connaît et à l'ouest de Gwynedd, tandis que Howicce occupe les terres situées entre Llannedd, le Connaît et l'océan atalantique.

Ces deux royaumes sont indépendants pendant plus de quatre siècles, jusqu'au XIe siècle, quand Colman Ier, roi de Howicce, épouse Gwenaël, reine de Llannedd. Leur fils hérite ensuite des deux couronnes. Bien qu'ils aient le même monarque, chaque royaume reste une nation souveraine avec son propre gouvernement et pairie, seulement unis par le monarque qui est assis sur les deux trônes. Toutefois, les différences des lois de succession dans chaque royaume laisser ouverte la possibilité que les deux nations puissent se séparer. La couronne de Howicce ne peut se transmettre qu'en lignée masculine, alors que Llannedd autorise la de succession en ligne féminine.

Au XIIe siècle, le souverain est Colman II MacFaolan-Gruffud. Comme il n'est pas marié, ses héritiers sont sa sœur la princesse Gwenlian pour Llannedd et son cousin le prince Cuan pour Howicce.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Rois de Howicce
 
Rois de Llanned
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Colman Ier MacFaolan
(1025-1071)
roi de Howicce
 
Gwenael Gruffud
(1030-1082)
reine de Llannedd
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Illan
(1056-1094)
roi de Howicce
et de Llannedd
 
 
 
 
 
Cormac
(1068-)
 
Richeldis
(1065-1118)
 
Donal Blaine Haldane
(1030-1095)
roi de Gwynedd
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ronan
(-1119)
roi de Howicce
et de Llannedd
 
Colman II
(1093)
roi de Howicce
et de Llannedd
 
Gwenlian
(1109)
héritière
de Llannedd
 
Cuan
(1110)
héritier
de Howicce
 
 
 
Brion Haldane
(1081-1120)
roi de Gwynedd
 
 
 

Kheldour[modifier | modifier le code]

Les terres de Kheldour se situent au nord de Gwynedd, de l'autre côté des montagnes Rhendall. La principauté souveraine de Kheldour s'est constitué au milieu du VIe siècle, mais Festil Ier Furstán, roi de Gwynedd, en fait la conquête au début du IXe siècle. Durant les huit décennies qui suivent, le Kheldour reste un état vassal de Gwynedd, jusqu'à ce que Sighere l'Ancien, comte des Marches de l'Est, l'envahisse, peu de temps après la restauration Haldane. Plus tard, Sighere jure fidélité à Cinhil Haldane, roi de Gwynedd, et le Kheldour est incorporé dans le duché de Claibourne.

Meara[modifier | modifier le code]

Meara se trouve le long de la côte de l'Océan Atalantique à l'extrémité ouest des Onze Royaumes, bordée au nord et à l'est par Gwynedd et au sud par le Connaît.

Elle devient une principauté souveraine au cours du VIIe siècle, mais des générations de conflits et des querelles internes lui interdisent toute expansion importante. Meara devient un état ​​vassal de Gwynedd en 877, mais la lignée royale de Meara continue degouverner le pays pendant les deux siècles suivants. En 1025, Roisian, fille aînée et héritière de Jolyon, le dernier prince de Meara, épouse Malcolm Haldane, roi de Gwynedd, mais beaucoup de nobles mearan refusent de reconnaître la domination Gwyneddan sur leurs terres. Durant les cent années qui suivent, les prétendants successifs de Meara, issus d'Annalind, sœur de Roisan, tentent régulièrement de se révolter et de proclamer l'indépendance de Meara, mais Malcom Haldane et ses successeurs en viennent à bout et maintiennent Meara dans la dépendance de Gwynedd.

Catrin Quinnel, la dernière prétendante mearienne est finalement vaincue en 1124 par le roi Kelson Haldane, et les derniers descendants de l'ancienne lignée Mearan renoncent définitivement à leurs prétentions en 1128. Cette même année, Meara est incorporé dans Gwynedd, au sein des duchés de Laas et de Ratharkin.

Mooryn[modifier | modifier le code]

L'ancienne terre de Mooryn est situé au sud de Gwynedd le long de la côte de la mer du Sud, bordée à l'est par Torenth et à l'ouest par Llannedd.

Elle a été fondée comme royaume souverain au cours du VIe siècle, et les rois de Mooryn réussissent régulièrement à accroître leur royaume au cours des deux siècles suivants. Au IXe siècle, la lignée royale de Mooryn s'éteint et Festil II Furstán, roi de Gwynedd, épouse la fille du dernier roi de Mooryn. Après sa mort, les terres de Mooryn sont incorporés dans le royaume de Gwynedd et partagés entre les duchés de Corwyn et de Carthmoor.

Orsal et Tralia[modifier | modifier le code]

L'île d'Orsal est situé dans la mer du Sud, près du delta de la rivière Thuria. La même rivière constitue la frontière nord de Tralia, une région qui se trouve entre Torenth au nord et le Royaume de R'Kassi au sud.

Orsal est un état indépendant depuis le début du VIe siècle, et ses dirigeants adoptent rapidement le titre de Hort d'Orsal dans leur titulature officielle. Orsal fait la conquête de l'ouest de Tralia en 588, mais ces territoires sont plus tard constitué en dot et deviennent l'état souverain de Joux. Au milieu du IXe siècle, le dernier prince de la Tralia orientale meurt sans héritier et lègue son royaume à Orsal, incitant tous les souverains successifs à utiliser le titre de « Hort d'Orsal et prince de Tralia ».

L'emplacement d'Orsal et de Tralia vers le centre des Onze Royaumes en fait un royaume très prospère par le commerce.

Torenth[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Torenth .

Sources[modifier | modifier le code]