Khassonké

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la langue khassonké. Pour le peuple khassonké, voir Khassonkés.
Khassonké
xaasonga
Pays Mali, Gambie, Sénégal
Nombre de locuteurs >710 000
Typologie SVO
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle Mali
Codes de langue
ISO 639-3 kao
Type langue vivante
IETF kao
Linguasphère 00-AAA-af

Le khassonké est une langue mandée d'Afrique de l'Ouest, parlée principalement au Mali, dans la région de Kayes (cercles de Bafoulabé, Kayes et Kéniéba), ainsi qu'au Sénégal, dans la région de Tambacounda[1].

Le nombre total de locuteurs est supérieur à 710 000, dont 700 000 au Mali en 2012 et 9 010 au Sénégal en 2006[1].

Autres noms[modifier | modifier le code]

Xaasongaxango, Xasonga, Kassonke, Khassonka, Khasonke, Kasonke, Kasson, Kasso, Xaasonga, Xasonke, Xaasonke[1].

Population[modifier | modifier le code]

Cette langue est parlée par les Khassonkés, une population vivant principalement au Mali et au Sénégal.

Description[modifier | modifier le code]

Le khassonké fait partie des langues mandées, une branche des langues nigéro-congolaises[1].

Cette langue est assez proche du bambara.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Fiche langue (code «kao») dans la base de données linguistique Ethnologue.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Oumar Cissé, « Le nom individuel chez les Khassonke : Approche pluridisciplinaire », Études maliennes, no 52,‎ , p. 50-69
  • Ute Koite-Herschel, « La translation du constituent verbal : le cas du xasonga », Mandenkan, no 2,‎ , p. 3–16 (lire en ligne)
  • Mamadou Sangare, Contribution à la dialectologie mandé : étude phonologique du khassonke (le parler de Logo,‎
  • H. Tveit et Gagny Dansoko, Petit dictionnaire khassonké-français, Oussoubidiagna, Mali, Mission protestante norvégienne,‎
  • Valentin Vydrine, « Étude socio-linguistique en pays khassonké », dans G. Dumestre, Stratégies communicatives au Mali : langues régionales, bambara, français,‎ , p. 197-280

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]