Khasi (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Khasi (tribu))
Aller à : navigation, rechercher
Khasi
Description de cette image, également commentée ci-après

Enfants khasis en 1944

Populations significatives par région
Drapeau du Bangladesh Bangladesh 29 000
Drapeau de l'Inde Inde 1 282 100
Population totale 1 361 100
Autres
Langues Khasi, anglais, hindi
Religions Christianisme (85%)
Ka Niam (10%)
Hindouisme (3%)
Islam (2%)
Ethnies liées De'ang, Khmers, viêt, wa

Les Khasi (खासी) sont un groupe ethnique habitant en Inde :

Traditionnellement, les Khasi parlent la langue khasi[2] et aussi l'anglais et l'hindi.

Particularités politiques[modifier | modifier le code]

Reconnus comme une minorité répertoriée, ils disposent du droit à garder leurs coutumes, même quand celles-ci s'écartent des règles constitutionnelles, d'autant qu'elles sont protégés par la Constitution indienne.

Organisation familiale[modifier | modifier le code]

Perpétuée depuis des siècles, leur société est matrilinéaire, matrilocale[3], et quelquefois qualifiée de matriarcale par une minorité d'hommes de la tribu souhaitant, depuis le début des années 1990, un abandon de ces règles d'organisation et réclame l'égalité entre les sexes[4]. Les femmes sont toutefois tenues à l'écart du système politique[5],[6].

Les enfants nés dans une famille Khasi prennent le nom de leur mère plutôt que celui de leur père. Chez les Khasi, c'est la plus jeune des filles de la fratrie qui hérite de l'ensemble des terres et qui gère les biens matériels. L'héritière est nommée la « khaddhu », elle est la gardienne du patrimoine familial et chef de famille, qui occupe à ce titre la place la plus importante. Elle est également la garante de la tradition pour la famille[7].

À l'origine les femmes étaient les garantes du budget familial, mais l'homme avait son importance, car c'était lui qui protégeait la famille lors des guerres, et c’était lui qui était chargé d'apporter de l'argent à la famille en travaillant. Aujourd'hui avec le développement de l'éducation, les jeunes femmes travaillent de plus en plus, et les hommes ont perdu ce rôle dans la société.

Mariage[modifier | modifier le code]

Chez les Khasi, les mariages sont monogames. Ils ne pratiquent pas les mariages arrangés ou la pratique de la dot, chacun est libre d'épouser celui qu'il souhaite. Les maris s'installent dans le foyer de leurs épouses. Les divorces et les remariages sont autorisés. La seule règle est que les époux ne viennent pas du même clan, ce qui pourrait conduire à l'exclusion[8].

Religion[modifier | modifier le code]

Depuis la colonisation britannique, la majorité de la population Khasi s'est convertie au christianisme.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

  • (de) Uschi Madeisky, Klaus Werner, Die Töchter der sieben Hütten. Matriarchat der Khasi in Indien, Colorama Film, 1997 (56 minutes; Info).
  • (de) Bettina Witte, Khasi – Im Land der Frauen, Nima Productions, 2012 (43 minutes; Info).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :