Khaleda Zia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Khaleda Zia
খালেদা জিয়া
Illustration.
Khaleda Zia en 2011.
Fonctions
Première ministre du Bangladesh

(5 ans et 19 jours)
Président Iajuddin Ahmed
Prédécesseur Latifur Rahman
Successeur Iajuddin Ahmed

(5 ans et 10 jours)
Président Shahabuddin Ahmed
Abdur Rahman Biswas
Prédécesseur Moudud Ahmed
Successeur Mohammad Habibur Rahman
Biographie
Date de naissance (72 ans)
Lieu de naissance District de Dinajpur
Nationalité bangladaise
Parti politique Parti nationaliste du Bangladesh
Conjoint Ziaur Rahman
Religion Islam sunnite

Khaleda Zia
Premiers ministres du Bangladesh

Khaleda Zia (bengali: খালেদা জিয়া), née le , est une femme d'État bangladaise.

Veuve de l'ancien président de la République assassiné Ziaur Rahman, elle est à la tête du Parti nationaliste du Bangladesh (BNP).

Elle est Premier ministre du Bangladesh du au et du au . Elle est la première femme à occuper le poste de Premier ministre du Bangladesh.

En 2018, elle est condamnée à cinq ans de prison pour corruption. Elle est libérée sous caution.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Khaleda Zia est la fille d'Iskandar et Taiyaba Majumder. Elle est née le dans le district de Dinajpur (division de Rangpur), dans le nord-ouest du Bangladesh. Sa famille est originaire de Feni, un district du sud-est du pays. Elle étudia à la Dinajpur Government Girls High School puis au Surendranath College. En 1960, elle épouse Ziaur Rahman.

Première dame[modifier | modifier le code]

Son mari devint plus tard chef des forces Armées et par conséquent devait assumer le pouvoir de Chef de l'administration de la Loi martiale selon une série de coups d'État militaire ; il tenta de transformer en une administration civile en formant un parti nationaliste du Bangladesh et devint démocratiquement élu président de la République.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Après l'assassinat de son mari, le président Ziaur Rahman, il y eut une tentative avortée de coup d'État militaire à Chittagong le 30 mai 1981, Khaleda Zia prit alors un peu d'intérêt à la fois pour la politique et la vie publique. Même quand son mari assumait des fonctions officielles après les changements politiques de 1975, elle restait cependant timide et une veuve retirée passant la plupart de son temps pour élever ses deux fils.

Après l'assassinat du président Ziaur Rahman, le vice-président de la Justice Abdus Sattar prend en main l'interim de la présidence et siège en même temps au BNP. Le chef du personnel des Armées Hossain Mohammad Ershad impose Abdus Sattar en .

En mars 1983, Abdus Sattar recrute Khaleda Zia comme vice-présidente du BNP. En février 1984, elle siège en tant que présidente quand Abdus Sattar prend sa retraite de la politique. Le 10 août 1984, le parti l'élit à la présidence.

Premier ministre[modifier | modifier le code]

Dirigeante d'opposition[modifier | modifier le code]

Son parti boycotte les élections législatives de 2014 en raison de mesures prises par la Première ministre Sheikh Hasina, sa grande rivale.

Affaires judiciaires[modifier | modifier le code]

Elle est citée à plusieurs reprises dans des affaires de corruption.

En février 2018, elle est condamnée à cinq ans de prison pour corruption. Le tribunal lui reproche de s’être appropriée des fonds destinés à un orphelinat alors qu'elle était au pouvoir entre 1991 et 1996. Plusieurs de ses assistants ont également été condamnés[1]. Elle est libérée sous caution le 12 mars 2018[2].

Influence[modifier | modifier le code]

En 2006, elle est classée comme la 33e femme la plus puissante au monde par le magazine Forbes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]