Khadidiatou Diallo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Khadidiatou Dialoo
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de

Khadidiatou Diallo, née au Sénégal est la fondatrice du Groupe de femmes pour l'Abolition des Mutilations Sexuelles (GAMS) en Belgique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née au Sénégal, Khadidiatou Diallo est excisée, à l'âge de 7 ans. A 12 ans, elle est mariée de force à un homme de 33 ans son aîné[1].

Elle arrive en Belgique dans les années 1980. À l'âge de 24 ans, elle apprend à lire et écrire[1]. Elle se met alors à écrire son histoire. Écrire lui sert d'exutoire et lui permet de dépasser ses blessures[2].

Pour lutter contre l'excision et les mutilation génitales, Khadidiatou Diallo créé le GAMS Belgique en 1996[3].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2005, Prix femme de l'année Marie Popelin, Conseil des femmes francophones de Belgique[4]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Khadidiatou Diallo, Mon destin entre les mains de mon père, Bruxelles, Ed. Collectif Alpha,

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Stéphanie Carion, « Khadidiatou Diallo, le combat d’une femme contre les mutilations sexuelles », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne, consulté le 11 novembre 2017)
  2. « Mon destin est entre les mains de mon père (tome 1) | Stratégies concertées de lutte contre les mutilations génitales féminines », sur www.strategiesconcertees-mgf.be (consulté le 11 novembre 2017)
  3. « Khadidiatou Diallo - GAMS », sur gams.be (consulté le 11 novembre 2017)
  4. Christian Laporte, « Des mutilations inacceptables », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne, consulté le 11 novembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]