Khâemouaset (fils de Ramsès III)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Khâemouaset.
Khâemouaset
Image illustrative de l'article Khâemouaset (fils de Ramsès III)
Le prince Khâemouaset et son père Ramsès III
Nom en hiéroglyphe
xa
a
mDAt
M
wAs t
niwt
Transcription Ḫˁ-m-wȝs.t
Famille
Père Ramsès III
Mère Iset
Fratrie Amonherkhépeshef
Parâherounemef
Séthiherkhépeshef
Ramsès IV
Montouherkhépeshef
Ramsès VI
Ramsès VIII
Pentaour
Sépulture
Type Hypogée
Emplacement Vallée des reines, tombe QV44
Date de découverte 1903
Découvreur Ernesto Schiaparelli
Objets Sarcophage externe en granite
Vase canope
Sarcophages en bois de la XXIIe dynastie à la XXVIe dynastie

Le prince Khâemouaset (Ḫˁ-m-wȝs.t) est un des fils de Ramsès III et de la grande épouse royale Iset.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Imitant Ramsès II, son glorieux prédécesseur, sur de nombreux points, Ramsès III donna comme nom à ses principaux fils les noms des enfants royaux du grand pharaon de la XIXe dynastie.

En ce qui concerne Khâemouaset, cette imitation ne se limita pas seulement au nom mais s'étendit à sa fonction, puisqu'à l'instar de son célèbre homonyme il occupa la haute responsabilité de prêtre Sem de Ptah[1].

La carrière de Khâemouaset au service du dieu memphite est cependant mal connue. Peu de monuments à son nom nous sont parvenus ce qui ne permet pas d'affirmer qu'il ait occupé de charges plus importantes comme celle de grand pontife du clergé memphite.

Cependant, bien qu'il ne porte pas le titre de grand prêtre de Ptah, celui de prêtre Sem indique un rang élevé dans la hiérarchie cléricale du dieu Ptah et surtout un rôle essentiel dans les rituels religieux et funéraires pendant le règne de son père. À ce titre il a sans doute mené les cérémonies du jubilé ou fête Sed de Ramsès III, qui se déroulaient à Memphis[2].

Khaêmouaset a survécu à son père comme le suggère les inscriptions de son sarcophage retrouvé dans son tombeau situé à Thèbes. Le fait qu'il se soit fait enterré dans la capitale du sud, pourrait indiquer qu'il n'a exercé ses responsabilités de prêtre Sem que dans cette partie de l'Égypte[3].

Toutefois le titre principal que porte Khâemouaset dans son tombeau indique bien un lien étroit avec le dieu des artisans sous sa forme memphite. En effet, il y est désigné comme :

« Le setem[4] de Ptah le Grand qui est au sud de son mur, maître d'Ânkhtaouy »

Cette dernière épithète du dieu désigne un toponyme bien connu à l'ouest de Memphis qui englobe notamment les nécropoles de l'antique capitale du nord.

De plus, on notera que la tombe princière a été manifestement commandée du temps de Ramsès III, par volonté royale et dans le cadre d'un programme d'aménagement et de décoration de nombreux tombeaux pour sa famille et notamment ses principaux fils dans la vallée des reines, transformant littéralement le secteur en nécropole familiale et dynastique.

Sépulture[modifier | modifier le code]

La tombe de Khâemouaset au moment de sa découverte en 1903

Prince royal, il bénéficia d'une sépulture spécifique dans la vallée des reines référencée QV44 et qui fait partie des plus beaux hypogées de cette nécropole.

D'un plan rectiligne, après la descenderie et plusieurs corridors, on accède directement à la salle du sarcophage. Ce dernier retrouvé brisé possédait encore une partie de son couvercle intact qui a été prélevé et est désormais exposé au musée égyptien de Turin.

Le couvercle du sarcophage externe de Khâemouaset

Khâemouaset y est figuré en Osiris momiforme, orné des insignes de la royauté divine les sceptres Héka et Nékhekh. Les légendes hiéroglyphiques qui accompagnent cette représentation en ronde bosse du prince divinisé portent les cartouches du souverain régnant Ramsès IV. Cette indication permet de fixer un terminus post quem pour la datation des obsèques de Khâemouaset qui aurait donc survécu au trépas de son père et aurait accompagné les premières années du règne de son frère.

Les fresques du tombeau mettent en scène le prince dans différents costumes, dont celui classique des enfants royaux avec le crâne rasé orné d'une longue natte pendant sur un côté de la tête. Il accompagne son père Ramsès III faisant des offrandes aux dieux ou est introduit auprès des divinités souterraines par pharaon.

Ces représentations démontrent en revanche que le tombeau et sa décoration ont bien été commandés du vivant de Ramsès III, à l'instar du tombeau d'Amonherkhépeshef, un autre de ses fils, également situé dans la vallée des reines et stylistiquement proche de celui de Khâemouaset.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. On notera que le fils homonyme de Ramsès II a essentiellement été prêtre Sem pendant sa vie et n'a été nommé grand prêtre de Ptah que tardivement à la suite d'un autre grand pontife probablement décédé au cours de son pontificat. En ce sens les carrières des deux Khaêmouaset peuvent avoir été semblables, à la différence que sous le règne de Ramsès III la fonction de grand prêtre de Ptah occupée par un dignitaire ou des dignitaires restés pour le moment anonymes n'a pas été cédée au prince ; P. Grandet dans son ouvrage sur le règne du roi attribue pourtant cette fonction prestigieuse au fils du roi. Voir notamment le ch. II, p. 62-65 et le ch. V, p. 284-285
  2. Cf. P. Grandet, ch. VI La fin du règne, p. 321
  3. Cf. C. Maystre, § 60, p. 160
  4. Autre graphie pour désigner le prêtre Sem ; voir à ce sujet C. Maystre, § 5 p. 14

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Maystre, Les Grands prêtres de Ptah de Memphis, Freiburg, Orbis biblicus et orientalis - Universitätsverlag,  ;
  • Pierre Grandet, Ramsès III. Histoire d'un règne, Paris, Pygmalion, .