Kevin Hérault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kevin Hérault
Alias
Trantkat, Kiwine
Naissance (43 ans)
Mont-Saint-Aignan Drapeau de la France France
Nationalité Drapeau de la France France
Profession

Kevin Hérault est un dessinateur français de bande dessinée né le à Mont-Saint-Aignan, en Seine-Maritime[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Kevin Hérault s’intéresse dès l’enfance aux bandes dessinées et aux dessins animés japonais (notamment Capitaine Flam, Albator, le corsaire de l'espace et Ulysse 31[3]). A quinze ans, lors d'un passage dans une librairie spécialisée, il découvre les mangas Akira de Katsuhiro Ōtomo et Appleseed de Masamune Shirow. Quelques années plus tard, il arrête sa scolarité en terminale et décide de se consacrer à sa passion[1],[2].

Dessinateur autodidacte, il passe par le fanzinat puis travail pour le magazine Tsunami des éditions Tonkam en 1994[4]. En 1995, sous le pseudonyme de Trantkat[5] il signe HK chez Glénat avec Jean-David Morvan au scénario. Trois albums de format manga de cent trente-six pages sortent en 1996, 1997 et 1998. En 1999, il change de registre en réalisant Tutti frutti, deux albums humoristiques de quarante-six pages chez Delcourt[1],[2].

En 2000, il revient sur la série HK mais cette fois dans un format franco-belge comme le souhaite Glénat. Il sort ainsi un album en 2001 puis dessine Agapè (érotique) aux Éditions Vents d'Ouest en 2002[1],[2]. Glénat envisage ensuite la réédition des trois albums de cent trente-six pages du premier cycle de HK en six albums de soixante-huit pages. Kevin Hérault n’est pas contre cette refonte, mais il souhaite que les albums ne soient pas seulement un simple agrandissement du matériel original divisé en deux. En 2003, il commence le travail de réédition. Cinq albums de soixante-et-onze planches sortent de 2004 à 2012. Des problèmes de santé l'empêchent de sortir les autres albums dans la foulée[6].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]