Ketama (commune)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ketama.
Ne pas confondre avec la commune rurale voisine d'Issaguen ou son centre urbain du même nom, souvent appelés « Ketama ».
Ketama
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Noms officiels
(ar) كتامة
KetamaVoir et modifier les données sur Wikidata
Noms locaux
(ar) ‫كتامة‬, (tzm) ⴽⵜⴰⵎⴰVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Région
Cercle
(d)
Préfecture ou province
Altitude
1 115 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Démographie
Population
17 351 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Nombre de ménages
3 255 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Fonctionnement
Statut
Commune rurale du Maroc (d), commune du MarocVoir et modifier les données sur Wikidata

Ketama, est une commune rurale marocaine de la province d'Al Hoceima, dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ketama, d'une altitude moyenne de 1 115 m[1], est située au nord du Maroc, dans le Rif central.

Ses coordonnées sont 34° 54′ 57″ N, 4° 34′ 07″ O, son code géographique 01.051.09.15[2] et son code postal 32323[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune de Tetla-Ketama a pris le nom de Ketama — en arabe : كتامة[4] — en 1963[5].

La dénomination de « Ketama » est aussi utilisée pour la région environnante[6], ainsi que souvent pour désigner, à tort, Issaguen (une commune voisine comportant un centre urbain s'appelant également officiellement Issaguen)[6] ; d'où une confusion possible[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire de Ketama a fait partie du Maroc sous protectorat espagnol de 1912 à 1956, tandis que la commune a été créée — sous le nom de Tetla-Ketama — en 1959[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Depuis 2015, à la suite du passage du Maroc de 16 à 12 régions administratives, Ketama, qui dépendait de Taza-Al Hoceima-Taounate, fait partie de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Par ailleurs, cette commune relève du périmètre des provinces du Nord.

Le président du conseil communal de Ketama — élections communales de 2015 — est Mohamed Chefani, affilié au PAM[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

De 1994 à 2004, la population de Ketama est passée de 13 444 à 15 924 habitants[9]. En 2014, elle était de 17 351 habitants[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Ketama (third-order administrative division) », sur GeoNames (consulté le 2 février 2016)
  2. a et b « Population légale des régions, provinces, préfectures, municipalités, arrondissements et communes du Royaume d'après les résultats du RGPH 2014 » [xls], Rabat, Haut-Commissariat au plan (consulté le 2 février 2016)
  3. « Ketama », sur Codepostal.ma (consulté le 2 février 2016)
  4. « Climat : Ketama كتامة », sur Climate-data.org (consulté le 3 février 2016)
  5. a et b « Décret no 2-63-006 du 7 chabane 1382 (3 janvier 1963) modifiant le décret no 2-59-1834 du 1er joumada II 1379 (2 décembre 1959) créant et énumérant les communes urbaines et rurales du Royaume », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 2622,‎ , p. 144 (lire en ligne [PDF])
  6. a et b « Northern Rif », sur Footprinttravelguides.com (consulté le 2 février 2016)
  7. Certains journalistes pensent même qu'Issaguen est le nouveau nom de Ketama, comme le montre cet « article » de L'Opinion ou cet « autre article » de L'Express.
  8. « Données sur les collectivités territoriales », sur Portail national des collectivités territoriales, Maroc, ministère de l'Intérieur (consulté le 2 février 2015) — version mise à jour le 9 novembre 2015
  9. « Recensement général de la population et de l'habitat de 2004 : Population légale du Maroc » [PDF], Rabat, Haut-Commissariat au plan (consulté le 2 février 2014)