Kergrist-Moëlou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kergrist-Moëlou
Mairie de Kergrist-Moëlou.
Mairie de Kergrist-Moëlou.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Guingamp
Canton Rostrenen
Intercommunalité Communauté de communes du Kreiz-Breizh
Maire
Mandat
Martine Connan
2014-2020
Code postal 22110
Code commune 22087
Démographie
Gentilé Kergristois, Kergristoise
Population
municipale
639 hab. (2014)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 18′ 37″ nord, 3° 18′ 59″ ouest
Altitude 262 m
Min. 153 m
Max. 302 m
Superficie 47,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Kergrist-Moëlou

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Kergrist-Moëlou

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Kergrist-Moëlou

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Kergrist-Moëlou

Kergrist-Moëlou [kɛʁgʁist mwelu] est une commune du département des Côtes-d'Armor, dans la région Bretagne, en France.

Géographie[modifier | modifier le code]

La paroisse fait partie du territoire breton traditionnel du pays Fisel.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes ecclesia de Moelou en 1219, vers 1330, parrochia de Moelou en 1350, Moelou en 1368, en 1535 et en 1536, parrochia de Moelou ou de Kergrist en 1483, Moellou en 1591, parrochia de Kergrist-Moelou en 1670[1].

Du breton ker qui signifie « village », de Krist qui signifie « Christ », « village du Christ »[2] et Moëlou de moal qui signifie « chauve, butte dénudée »[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'époque moderne[modifier | modifier le code]

En 1592, de jeunes Ligueurs se regroupèrent au pied du calvaire de Kergrist-Moëlou pour aller combattre. Selon le Barzaz Breiz, chacun portait une arquebuse sur l'épaule, un plumet rouge au chef, une épée au côté et le drapeau de la foi figure en tête du cortège. Après s'être recueillis dans l'église et dans le cimetière, ils demandent à la foule : « Où trouverons-nous du drap rouge pour nous croiser » « Le fils du manoir de Kercourtois aurait répondu : « Prenez exemple sur moi, vous serez croisés ». Il s'ouvrit alors une veine au bras et peignit avec son sang une croix rouge devant son pourpoint blanc. En un instant, tous l'imitèrent et devinrent croisés[3].

Le XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

Le XXe siècle[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1944 1970 Guillaume Le Caroff PCF Agriculteur,
Conseiller général du canton de Rostrenen (1945-1985)
Député (1956-1958)
Maire de Rostrenen (1970-1983)
         
mars 1989 mars 2001 Alain Jegou PCF Agriculteur
mars 2001 en cours Martine Connan DVG Infirmière
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 088 971 2 164 1 968 2 143 2 272 2 399 2 422 2 335
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 308 2 320 2 457 2 297 2 439 2 406 2 503 2 561 2 514
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 578 2 614 2 624 2 552 2 566 2 350 2 213 2 105 1 928
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
1 915 1 764 854 722 685 692 663 652 639
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Commerce de proximité, alimentation.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église et vestiges du calvaire, classé MH[6],[7].
  • Chapelle Saint-Lubin et son cimetière, XVIIe siècle, inscrit MH[8],[9].
  • Chapelle Notre-Dame[10].
  • Chapelle Saint-Jean, la-Madeleine[11].
  • Chapelle Saint-Guillaume[12].
  • Chapelle Saint-Joseph[13]..
  • Ancienne maison, XVIIe siècle, inscrit MH[14]
  • Les ifs de l'enclos paroissial de Kergrist-Moëlou ont pour les plus vieux d'entre eux plus de 700 ans, les plus jeunes environ 350 ans[15]. L'un a une circonférence de près de 6 m ; son tronc est creux et on peut pénétrer à l'intérieur et faire le tour de la liane qui y pousse, ce qui est susceptible, croit-on, de mettre un terme à des douleurs articulaires ou de calmer une fièvre. Les mamans y conduisent aussi leurs enfants pour favoriser leur apprentissage de la marche[16].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :