Kerfalla Person Camara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne pas confondre avec le général guinéen Kerfalla Camara.
Kerfalla Camara dit KPC
Description de cette image, également commentée ci-après
Kerfalla Camara KPC lors du gala des managers africains à Paris en 2014.
Nom de naissance Kerfalla Camara
Alias
KPC
Naissance (47 ans)
Conakry, Guinée
BlankMap-Africa.svg Afrique
Nationalité guinéenne
Pays de résidence Guinée
Profession
Président Directeur Général du Groupe GUICOPRES

Kerfalla Camara dit KPC, est un entrepreneur et hommes d'affaires guinéen. Il est actuellement le président directeur général du groupe GUICOPRES dont il a fondé la société mère, Guicopres BTP, en 1998.

Formation[modifier | modifier le code]

En 1996, il obtient une licence en économie et finance, octroyée par l’université Gamal-Abdel-Nasser de Conakry. il est aussi titulaire d'une maitrise en administration des affaires.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1998, Kerfalla Camara crée la société Guicopres BTP. Pour autant sa société ne commence vraiment à se faire connaître et à engranger des marchés importants que 10 ans plus tard. Début 2008, elle obtient le contrat de rénovation du stade du 28-Septembre[1], qui devient tristement célèbre l'année suivante, pour les massacres qui s'y déroulent le 28 septembre 2009. Ces massacres lui vaudront d'être mis sur liste noire par l'Union européenne, et de demander à être blanchi, indiquant ne pas être lié à ces événements ultérieurs[2],[3]. Par contre, des critiques ont été émises sur la rénovation du stade par la Fédération guinéenne de football[1].

Lorsque l'officier Moussa Dadis Camara s'empare du pouvoir, KPC gagne sa sympathie en rénovant le mess du camp Alpha Yaya Diallo, devenu, de fait, le siège du nouveau pouvoir guinéen. En 2009, il crée la première filiale de ce qui devient le groupe Guicopres, la société GMI (Guico Multiservices International). Kakande Immobilier et Nalou Transit viendront s'ajouter au groupe un an plus tard. Il obtient ensuite d'autres travaux dans ce même camp militaire, mais surtout un contrat de 500 milliards de francs guinéens (73 millions d’euros) pour la reconstruction des casernes du pays, un grand chantier placé dans les priorités par le successeur de Moussa Dadis Camara, Sékouba Konaté. Sa désormais proximité avec le pouvoir lui permet de se voir octroyer de nombreux contrats publics par la suite[1].

Il se voit décerner en 2014 le titre annuel de « Meilleur manager africain », par le CIMA (Conseil international des managers africains ), une distinction qu'il dédie au nouveau président guinéen, Alpha Condé, le successeur de Sékouba Konaté[4]. Il n'oublie pas non plus de rendre un « vibrant hommage » à Alpha Condé pour les contrats obtenus lors d'une visite du roi du Maroc, Mohamed VI, en Guinée[5].

Autres activités[modifier | modifier le code]

Kerfalla Camara est aussi président de l’association nationale des constructeurs de Guinée (ANCG)[6] et vice-président de la confédération patronale des entreprises de Guinée (CPEG])[7]. Il est aussi le Président du Hafia Football Club[8]

La fondation KPC[modifier | modifier le code]

En 2010, Kerfalla Person Camara crée la fondation KPC dans un but humanitaire. Cette dernière a offert des fournitures aux orphelins de l'épidémie d'ébola qui a touché la Guinée en 2014[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Christophe Le Bec, « KPC, le nouvel homme fort de l’économie », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  2. Christophe Le Bec, « KPC étranglé par la « liste noire » de l’Union européenne », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  3. Cheikh Yerim Seck, « Les blanchis de la liste noire », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  4. « Kerfala Camara KPC désigné meilleur manager africain dédie son prix au Pr Alpha Condé », Le Jour,‎ (lire en ligne)
  5. « Les retombées de la visite du Roi Mohammed VI en Guinée », Afrik,‎ (lire en ligne)
  6. [1], Article 'La Guinée participera à la Foire Internationale de Chine ?' sur le site radio-kankan.com.
  7. « Nouveau Bureau exécutif de la CPEG: Kerfalla Camara élu premier vice-président délégué », Focus Guinée,‎ (lire en ligne)
  8. Almamy Camara, « Guinée : le mythique club de Hafia FC à la recherche de son glorieux passé », Afrik-Foot,‎ (lire en ligne)
  9. Amadou Kolentin, « Santé : Lutte contre Ebola, quand la fondation KPC s’engage », kolazine.com,‎

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]