Aller au contenu

Keramotí (Kavála)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Keramotí
Le port de Keramotí.
Nom local
(el) ΚεραμωτήVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Périphérie
District municipal
Keramoti Municipal Unit (d)
District régional
district régional de Kavála (en)
Communauté municipale/locale
Commune of Keramoti, Kavala (d)
Dème
Coordonnées
Démographie
Population
1 231 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation sur la carte de Grèce
voir sur la carte de Grèce

Keramotí, en grec moderne : Κεραμωτή, est un village du dème de Néstos dans le district régional de Macédoine-Orientale-et-Thrace en Grèce.

Situé à une altitude de 10 mètres, il se trouve à 42 km de Kavála. Il est le village continental le plus proche de l'île de Thasos.

Selon le recensement de 2011, la population du dème de Keramotí compte 2 056 habitants tandis que celle du village s'élève à 1 438 habitants[1].

Durant l'occupation ottomane la région n'était pas habitée mais à Keramotí, se trouvaient des entrepôts pour les marchandises[2] qui étaient ensuite transportées à Thasos et dans d'autres îles de la mer Égée. Lors de l'échange de population de 1923, 59 familles de réfugiés, originaires d'Exástero (el) en Thrace orientale, se sont installées à Keramotí. Dans les années suivantes, la région a souffert de la malaria, mais des familles des environs se sont installées à Keramotí. Le village a commencé à se développer en tant que destination touristique, dans les années 1970, grâce à son port et à ses plages.

Keramotí est situé sur une petite péninsule qui forme un port naturel près de l'embouchure du fleuve Néstos, avec une plage de sable[3], au sein du parc national de Macédoine-Orientale-et-Thrace. Le village possède un port à partir duquel la plupart des services de ferry de fret et de passagers vers Thasos sont effectués. Le port, dont la profondeur peut atteindre 7,5 mètres, sert également de refuge pour les pêcheurs.

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. (grk) ELSTAT, « Απογραφή Πληθυσμού - Κατοικιών 2011. ΜΟΝΙΜΟΣ Πληθυσμός » [« Recensement de la population et des logements de 2011. Population permanente »] [xls], sur www.statistics.gr (consulté le ).
  2. Inter-allied Commission in Eastern Macedonia, Rapports et enquêtes de la Commission interalliée sur les violations du droit des gens commises en Macédoine orientale par les armées bulgares, Paris, Berger-Levrault, , 640 p. (lire en ligne), p. 309.
  3. (en) Constantine Goudas, George Katsiaris, Vincent May et Theophanis Karambas, Soft Shore Protection: An Environmental Innovation in Coastal Engineering, Berlin, Springer Science+Business Media, , 414 p. (ISBN 978-1-4020-1153-5, lire en ligne), p. 343.

Sur les autres projets Wikimedia :

wikilien alternatif2

Les coordonnées de cet article :

Liens externes

[modifier | modifier le code]