Kepler Input Catalog

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Kepler Input Catalog (ou KIC) est une base de données publiquement consultable d'environ 13,2 millions de cibles utilisées par le Kepler Spectral Classification Program (SCP) et la mission Kepler[1],[2].

Les cibles SCP ont été observées par le projet 2MASS de même que par des filtres de Sloan, par exemple g,r,i,z[3]. L'ensmble du catalogue n'est pas utilisé pour trouver des cibles pour Kepler, parce que seulement une portion des cibles (environ un tiers du catalogue) peuvent être observées par la mission[1]. Le catalogue a des données allant jusqu'à la magnitude 21, fournissant 13,2 millions de cibles, mais parmi celles-ci seulement de 6,5 à 4,5 millions sont situées dans le champ des senseurs de Kepler[1].

Le KIC est l'un des catalogues d'étoiles les plus complets, pour un champ de vision d'une mission spatiale[4]. Le KIC a été créé parce qu'à l'époque, il n'existait pas de catalogue avec une profondeur et des données suffisantes pour les cibles de la mission[5]. Les données incluses sont : « masse, rayon, température effective, log’’(g), métallicité et extinction du rougissement[5]».

Un exemple d'entrée dans le catalogue est KIC #10227020. Puisque des signaux de transit astronomique ont été détectés pour cette étoile, c'est devenu un Kepler Object of Interest, avec la désignation KOI-730[6].

Il n'y a pas nécessairement de désignation Kepler Object of Interest pour toutes les planètes confirmées d'étoiles du catalogue, parce que les signaux de transit peuvent être détectés via des observations ne provenant pas de l'équipe Kepler. Un exemple est Kepler-78 b [7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « KIC Search Help », Multimission Archive at STScI,‎ 17 septembre 2009 (consulté le 2011-09-12)
  2. « KIC10 Search », Multimission Archive at STScI,‎ 8 octobre 2009 (consulté le 2011-09-12)
  3. « FAQ: What is the Spectral Classification Program (SCP)? », Multimission Archive at STScI,‎ 18 septembre 2009 (consulté le 2011-09-12)
  4. T. G. Beatty, « Predicting the Yield of Photometric Surveys », Proceedings of the International Astronomical Union, vol. 4, no S243,‎ 2009, p. 63–69 (DOI 10.1017/S1743921308026240, Bibcode 2009IAUS..253...63B, arXiv 0807.0250)
  5. a et b W. Borucki, « Finding Earth-size planets in the habitable zone: The Kepler Mission », Proceedings of the International Astronomical Union, vol. 3, no S249,‎ 2008, p. 17–24 (DOI 10.1017/S174392130801630X, Bibcode 2008IAUS..249...17B)
  6. W. Borucki, « Characteristics of planetary candidates observed by Kepler, II: Analysis of the first four months of data », The Astrophysical Journal, vol. 736, no 1,‎ 2011, p. 19 (DOI 10.1088/0004-637X/736/1/19, Bibcode 2011ApJ...736...19B, arXiv 1102.0541)
  7. « http://www.kepler.nasa.gov/Mission/discoveries/ » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), consulté le 2014-03-28

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]