Keolis Dijon Mobilités

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Keolis Dijon)
Aller à : navigation, rechercher
Keolis Dijon Mobilités
Image illustrative de l'article Keolis Dijon Mobilités

Création (sous le nom Société de transport de la région dijonnaise (STRD))
Dates clés 25 octobre 2004 : Mise en place du nouveau réseau sous le nom Divia
2008 : La STRD devient Keolis Dijon
12 juillet 2010 : Restructuration préparatoire à l'arrivée du Tramway
2012 : Mise en service du Tramway et restructuration du réseau de bus
1er janvier 2017 : Changement de nom pour devenir Keolis Dijon Mobilités
Forme juridique Société par actions simplifiée (SAS)
Slogan Le réseau de transport en commun de Dijon Métropole
Siège social Drapeau de la France 49, rue des ateliers, 21000 Dijon (France)
Direction Frédéric BAVEREZ
Actionnaires Keolis (100 %)
Activité Transport en commun de voyageurs, exploitation, gestion
Produits Réseau de transport urbain de voyageurs en tramway et autobus
Société mère Keolis
Effectif 722 agents, dont 499 conducteurs [1]
Site web Site officiel du réseau Divia

Fonds propres en augmentation 2 139 500 € (2015, + 16,46 %)[2]
Dette Increase Negative.svg 19 170 800 € (2015, + 1,69 %)[2]
Chiffre d’affaires en augmentation 66 412 800 € (2015)[2]
+ 1,72 %
Résultat net en augmentation 408 000 € (2015)[2]
+ 19,23 %

Keolis Dijon Mobilités est une société basée à Dijon, en France, qui exploite le réseau de transports en commun de Dijon Métropole sous le nom commercial Divia.

Présentation[modifier | modifier le code]

Keolis Dijon Mobilités, anciennement Société de transport de la région dijonnaise (STRD) puis Keolis Dijon, est la société qui exploite le réseau de transports en commun dijonnais dans le cadre d'une délégation de service public (DSP) sous le nom commercial Divia qui assure la desserte de toutes les communes de Dijon Métropole. Elle gère également les parkings payants et le stationnement de cette même métropole.

Historique[modifier | modifier le code]

De 1965 à 2004, la Société de transport de la région dijonnaise (STRD)[modifier | modifier le code]

  • La STRD a été créée le afin de succéder à la C.T.D. (Compagnie des Transports de Dijon) elle-même qui a succédé à la C.T.E.D. (Compagnie des Tramways Électriques de Dijon)[3].
  • En 1966, elle renouvelle le matériel roulant et ferme les trois lignes de trolleybus de Dijon en 1966.
  • En 1972, la société déménage ses bureaux, auparavant situés dans le quartier des Trois Forgerons depuis 1894, dans un nouveau dépôt à Chenôve.
  • En 1976, la STRD est rattachée au District de l'Agglomération Dijonnaise nouvellement créé. Une restructuration du réseau est alors effectuée.
  • En 1988, la société de transport fête les 100 ans de transports en commun à Dijon.
  • En 1992, la STRD change une nouvelle fois son dépôt, ainsi que son logo mais également la livrée de tous les bus.
  • En 1999, le réseau connaît une forte restructuration avec l'ouverture de multiples lignes et de nouvelles dessertes.
  • En 2001, la STRD revisite ses guides horaires ainsi que ses tarifications. De plus, tous les bus sont désormais équipés de GPS et progressivement de caméras de surveillance.
  • C'est en 2003 que la société de transports de la région dijonnaise innove le réseau en créant un Parking relais nommé Limburgerhof avec une navette affrétée allant de Chenôve jusqu'au centre-ville. L'espace bus place Grangier est de nouveau revisité. En 2004, la STRD déshabille ses bus en ne laissant plus que le logo STRD. Avec cette livrée transitoire, la société fait introduire des bus au GNV, c'est-à-dire gaz naturel pour véhicules.

Depuis 2004, le réseau Divia[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Transports en commun de Dijon.

Le , le réseau de transport en commun dijonnais cesse d'être exploité sous le nom STRD pour laisser place au nouveau nom du réseau, Divia. Cependant, la société exploitant le réseau garde le nom STRD.
Le réseau Divia a apporté de nombreux changements par rapport à l'ancien réseau de bus STRD; nouveau réseau, nouveau nom, nouvelle identité pour les bus, nouveaux bus au GNV, nouvelles communes desservies, etc. Le réseau Divia a été adopté par l'ensemble de la population de l'agglomération dijonnaise, malgré les nombreux ennuis et débats que ces changements ont suscités. La fréquentation était de 47 266 000 de voyages en 2015[4] soit 190 voyages par habitant et par an. D'après le conseil de communauté du , la fréquentation a augmenté de 20,5 % sur l'année 2013 par rapport à l'année 2012, puis de 9,7 % les deux années suivantes.

  • En 2007, le Grand Dijon (aujourd'hui Dijon Métropole) met en place le SAEIV (Système d'Aide à l'Exploitation et à l'Information Voyageurs) sur le réseau Divia sous le nom Totem : des bornes d'information sont installées aux principaux arrêts et le SAEIV Inéo est installé dans l'ensemble de la flotte de bus.

Les bornes permettent d'informer les voyageurs sur le temps d'attente aux arrêts. Dans les bus, des écrans TFT indiquent le nom de chaque arrêt et la destination, le temps nécessaire pour rejoindre les principaux lieux desservis par la ligne, ainsi que les perturbations sur le réseau. Une annonce sonore est également présente dans les bus.

  • En 2008, il fut décidé au niveau de l'agglomération dijonnaise de faire exploiter le réseau en délégation de service public (DSP), le groupe Keolis remporta le marché et la STRD changea de nom pour devenir Keolis Dijon tout en gardant le nom commercial d'exploitation Divia.
  • Le , le réseau Divia a été restructuré, nouvelles lignes, dessertes améliorées, ligne effectuant le tour de la ville, ligne de nuit, et modifications d'itinéraires en vue des travaux du tramway.
  • Le , lendemain de l'inauguration de la première ligne de tramway, une nouvelle réorganisation du réseau a lieu, lui donnant cette fois-ci un caractère plus définitif, les travaux du tramway étant terminés.

Actionnariat[modifier | modifier le code]

Keolis Dijon est une filiale à 100 % du groupe Keolis.

Communes desservies[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Dijon Métropole.
Logo de Dijon métropole.

Le réseau Divia exploité par Keolis Dijon Mobilités dessert les 24 communes de Dijon Métropole.

Liste des communes desservies :

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]