Kenyon College

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Kenyon College
Kenyon College wordmark.svg
Histoire et statut
Fondation
Type
Localisation
Localisation
Pays
Chiffres-clés
Étudiants
1 628 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Divers
Membre de
Digital Library Federation (en), Center for Research Libraries (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Le Kenyon College est une université d'arts libéraux privée située à Gambier en Ohio.

Histoire[modifier | modifier le code]

Souhaitant créer un séminaire pour former le clergé de l'Église épiscopale des États-Unis, l'évêque Philander Chase se rend en Angleterre en octobre 1823 pour lever des fonds. Il récole les 30 000 dollars nécessaires[1]. Les trois principaux donateurs sont Lord Gambier, Lord Kenyon et Lord Bexley ; ils donneront leur nom à l'université, son village et l'un de ses principaux bâtiments[2].

Chase déplace l'école, d'abord située dans sa ferme de Worthington, vers le comté de Knox et fonde ce qui deviendra le village de Gambier. Le séminaire se transforme rapidement en collège universitaire et grammar school[1].

En 1939, la revue littéraire The Kenyon Review est fondée sur le campus par John Crowe Ransom. Elle contribue à lancer des écrivains reconnus comme Boris Pasternak et Robert Penn Warren et devient l'une des revues littéraires les plus renommées du pays[3].

Campus[modifier | modifier le code]

Située en milieu rural, l'université est souvent classée parmi les plus beaux campus américains[4],[5],[6]. À la fin du XXe siècle, le Kenyon College fait d'importants investissements pour conserver cette caractéristique, en acquérant de nombreux terrains autour de l'université[6].

Le campus est inscrit au Registre national des lieux historiques depuis 1975[7].

Étudiants[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Étudiant du Kenyon College.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « A brief biography of Philander Chase », sur kenyon.edu (consulté le 28 juillet 2018).
  2. (en) William Daniel Overman, Ohio Town Names, Akron (Ohio), Atlantic Press, (lire en ligne), p. 49.
  3. (en) Louis Calta, « Kenyon Review, Citing Losses, Halts Publication », sur nytimes.com, (consulté le 28 juillet 2018).
  4. (en) Pascale Le Draoulec, « The World's Most Beautiful College Campuses », sur forbes.com, (consulté le 28 juillet 2018).
  5. (en) Mo Elinzano, « The 35 most beautiful college campuses in America », sur deseretnews.com, (consulté le 28 juillet 2018).
  6. a et b (en) Douglas L. Givens, « Town-Gown Conservation at Kenyon College », Land Lines, Lincoln Institue of Land Policy,‎ , p. 8 (lire en ligne)
  7. (en) National Park Service, « Kenyon College », sur npgallery.nps.gov (consulté le 28 juillet 2018).