Kennin-ji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kennin-ji
Kenninji01s1920.jpg
Nom originel
建仁寺Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom en kanas
けんにんじVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Localité
Coordonnées
Culte
Type
Temple bouddhique (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Religion
Ordre religieux
Dédié à
Histoire
Fondateur
Fondation
Site web
Localisation sur la carte du Japon
voir sur la carte du Japon
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la préfecture de Kyoto
voir sur la carte de la préfecture de Kyoto
Red pog.svg
La san-mon (三門?, ou sammon, porte principale), bōketsurō (望闕楼?)

Le Kennin-ji (建仁寺?), ou Zuiryusan Kennin-ji (禅居庵 建仁寺?), est un temple bouddhiste zen d'obédience de l'école Rinzai situé dans l'arrondissement de Higashiyama-ku à Kyoto, au Japon, dans le district de Gion. On le connaît aussi sous le nom de Marishiten-dō (摩利支天堂?). Il fut fondé en 1202 par Eisai à la demande de Minamoto no Yoriie. C'est le temple principal de l'école zen Rinzai et le plus ancien du Japon où la doctrine zen fut enseignée la première fois. Il fut nommé gozan (五山?, l'un des cinq grands temples de Kyōto) en 1334. Il contrôle actuellement presque 70 temples annexes.
L'ensemble des bâtiments date du XVIIIe siècle à l'exception de la chūmon (中門?, porte centrale) qui date de la création du temple et la pagode à cinq étages, Yasaka-tō (八坂塔?), érigée en 1440 et restaurée en 1618. Le temple contient également des jardins zen.

Le Kennin-ji est également réputé pour être l'endroit où le maître zen Dōgen suivit une instruction sur le zen Rinzai et où ses restes sont enterrés.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :