Kenesaw Mountain Landis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kenesaw Mountain Landis
Kenesaw Mountain Landis.jpg

Kenesaw Mountain Landis

Fonctions
-
Cour du district nord de l'Illinois (en)
 précédé par Christian Cecil Kohlsaat (en)

 suivi par James Herbert Wilkerson (en)
-
Commissaire du baseball
 précédé par -

 suivi par Albert Chandler
Voir et modifier les données sur Wikidata
Informations générales
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Millville (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
Nationalité
Formation
Faculté de droit de l'université Northwestern (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
joueur de baseball, avocat, jugeVoir et modifier les données sur Wikidata
Parti politique
Sport
Kenesaw Mountain Landis Signature.svg

signature

Kenesaw Mountain Landis, né le 20 novembre 1866 et décédé le 25 novembre 1944, était un juriste américain qui fut juge fédéral de 1905 à 1922 puis commissaire des ligues majeures de baseball de 1920 à 1944.

Carrière juridique[modifier | modifier le code]

Nommé juge fédéral en 1905 dans l'Illinois par le président Theodore Roosevelt, Kenesaw Mountain Landis traite plusieurs affaires importantes. Il condamne ainsi en 1907 la Standard Oil au nom de la loi antitrust d'une amende record de 29 millions de dollars. En 1919, il préside le procès d'une centaine de syndicalistes accusés d'avoir contourné la mobilisation en 1917. Il fut également à l'origine de l'exclusion des rings du champion du monde noir de boxe Jack Johnson sous l'accusation d'avoir franchi une frontière d'État avec une femme blanche...

Nommé en 1920 au poste de commissaire du baseball, il renonce à sa charge de juge fédéral en 1922 à la suite d'une campagne de plusieurs élus américains pour conflit d'intérêts entre ces deux postes.

Commissaire du baseball[modifier | modifier le code]

À la suite du scandale des Black Sox qui ébranla le baseball en 1919, Kenesaw Mountain Landis fut contacté par les propriétaires des franchises de ligues majeures afin prendre le titre de « commissaire du baseball » afin de recrédibiliser le jeu. Landis exigea les pleins pouvoirs, et les propriétaires acceptèrent. De 1920 à sa mort en 1944, il sera un inflexible commissaire. Sa première décision est la radiation à vie des huit joueurs impliqués dans le scandale des Black Sox même si les joueurs avaient été acquittés par la justice ; le ton était donné.

Landis resta également inflexible sur la ségrégation et empêcha toute évolution à ce niveau. Les joueurs noirs restèrent à l'écart des ligues majeures jusqu'en 1947, soit trois ans après son décès.

Il fut introduit au Temple de la renommée du baseball dès 1944.

Liens externes[modifier | modifier le code]