Ken Bogard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ken Bogard
Image illustrative de l’article Ken Bogard

Nom de naissance Yoann Verdier
Naissance (35 ans)
Troyes
Spécialité Jeu de combat
Médias
Pays France
Télévision ES1
Autres médias LeStream

Ken Bogard[1], aussi appelé Le corps de Ken Bogard de son vrai nom Yoann Verdier , né le à Troyes, est un commentateur français de matchs de versus fighting et un animateur TV, spécialiste de la série Street Fighter. Très populaire dans le milieu de l'e-sport, il est un des promoteurs du versus fighting en France. Il est également spécialisé dans les jeux de la licence Nintendo. Il anime diverses émissions sur la web TV LeStream.

Historique[modifier | modifier le code]

En 2004, il crée un club de Puyo Puyo dans son université à Dijon[2].

En 2007, alors qu'il est enseignant en mathématiques, il crée sa chaîne YouTube, où il diffuse des vidéos d'abord de Puyo Puyo, puis Itadaki Street, avant de commencer à y commenter du versus fighting, lors de la sortie de Street Fighter IV[3]. Pour ce faire, il propose le plus souvent les phases finales de tournois ayant eu lieu dans diverses salles de jeu japonaises. Ses publications sur le site de YouTube sont irrégulières mais relativement abondantes compte tenu des moyens techniques dont il dispose à l'époque. Comme source d'inspirations, il déclare avoir appris des commentaires de Christophe Agius et d'autres commentateurs de catch, pour leurs capacités à « transcender l'action » sur « du vent, de la comédie », ou encore Léon Zitrone et ses commentaires sur les courses de chevaux[3].

En , reconnu par la communauté du jeu vidéo, il répond à l'invitation de Against All Authority à rejoindre celle-ci en espérant mieux continuer ses activités[4]. Toujours apprécié pour son travail de commentateur, il participe à quelques tournois en jouant le personnage Vega (Claw) sur Street Fighter IV. En , l'éditeur de jeu vidéo Tradewest fait appel à lui pour commenter des matchs du jeu BlazBlue: Calamity Trigger de façon à promouvoir celui-ci dans le cadre de l'édition tardive du jeu dans la zone européenne[5]. En , il est invité à commenter en direct et sur place les phases finales des tournois Street Fighter IV organisés dans le cadre du Stunfest X, festival de jeu vidéo annuel se tenant à Rennes organisé par l'association 3 hit Combo. Ces matchs commentés sont par la suite diffusés à partir du sur la chaîne télévisée Nolife.

En février 2011, il est invité à Lausanne pour commenter les matchs de la première édition d'une compétition de jeux de combat d'envergure internationale en Europe, le Beat By Contest. Il est également invité pour l'édition 2011 de la World Game Cup, compétition internationale de jeux vidéo se tenant à Cannes[6]. En , il est l'un des plus importants contributeurs du site eLive Entertainment, avant de devenir membre de l'équipe eLivepro. Fin , il est de nouveau invité pour le Stunfest XI où il commente divers jeux de combats et participe à une table ronde composée de spécialistes du jeux de combat et ayant pour sujet « l'évolution du versus fighting »[7]. Top Player sur le jeu Super Street Fighter II X avec le personnage T. Hawk, il s'est qualifié à ce même jeu pour le « Tougeki - Super Battle Opera » qui a eu lieu au Japon en . Il représente l'Europe aux côtés de WDM.CCL et eLivepro.Kenpachi dans ce tournoi international considéré comme l'un des plus prestigieux.

Il fait les commentaires français des tournois de jeux de combat lors des différentes éditions de l'EVO qui ont suivi.

Il fait partie, avec Mister MV, des premiers streamers de la web TV Gaming Live, diffusée en partenariat avec Webedia et Jeuxvideo.com à partir de [8],[9]. Cette web TV deviendra la JVTV en 2016.

En , il lance avec Gaming Live le tournoi européen Kakutop League, qui se déroule initialement sur Ultra Street Fighter IV[10].

En , il anime une émission de lancement Showdown de Street Fighter V à l'eSport Arena à Levallois[11].

En , il rejoint la chaîne de télévision ES1 lors du lancement de a chaîne pour animer une émission sur le Versus Fighting.

En , la JVTV fusionne avec LeStream, et il rejoint alors cette nouvelle équipe.

À partir de il présente le podcast mensuel Quête latérale porté sur l'analyse des jeux vidéo et de leur impact culturel, produit par la société Qualiter. Il est entouré de plusieurs chroniqueurs issus du podcast Studio 404, FibreTigre, Daz et Lâm Hua, ainsi que de la journaliste du Figaro Chloé Woitier.

Jeux préférés[modifier | modifier le code]

Interview sur Jeuxvideo.com[12]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Son pseudo provient de Ken Masters de Street Fighter et Terry Bogard de Fatal Fury, deux jeux de combat.
  2. (en-GB) « Ken Bogard puyopuyo videos - Puyo Nexus Forum », sur puyonexus.com (consulté le 18 août 2017)
  3. a et b « Ken Bogard, le Léon Zitrone du jeu vidéo de combat », sur lemonde.fr, (consulté le 24 février 2016).
  4. « Ken Bogard rejoint *aAa* », sur team-aaa.com, (consulté le 24 février 2016).
  5. « Ken Bogard devient la voix officielle de BlazBlue », sur jeuxvideo.fr, (consulté le 24 février 2016).
  6. Interview de Ken Bogard par Gameblog.
  7. Table ronde tenue lors du Stunfest XI : « l'évolution du versus fighting ».
  8. « Jeuxvideo.com lance sa WebTV le 14 mai ! », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 24 février 2016).
  9. « Web TV : Demandez le programme ! », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 24 février 2016).
  10. « Grand rendez-vous Ultra Street Fighter IV ce week-end sur Gaming Live », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 24 février 2016).
  11. « Street Fighter V se lance en live avec l'événement Showdown ! », sur IGN, (consulté le 24 février 2016).
  12. « Chronique Les 5 jeux préférés de... Ken Bogard, spécialiste du versus fighting », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 24 février 2016).