Kelly Reichardt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kelly Reichardt
Description de cette image, également commentée ci-après
Kelly Reichardt en 2020.
Naissance (58 ans)
Miami
Nationalité américaine
Profession réalisateur
scénariste
Films notables

Kelly Reichardt [ˈraɪkɑːrt], née le à Miami (Floride), est une scénariste et réalisatrice américaine.

Elle remporte le grand prix du festival du cinéma américain de Deauville 2013 avec le film Night Moves[1]. En 2020 son film First Cow remporte le prix du jury dans ce même festival.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en 1964[2], Kelly Reichardt est la fille d'un officier de police et d'une mère employée de l’Agence fédérale de lutte anti-drogue[2]. Elle s'est tout d'abord passionnée pour la photographie, découvrant celle-ci à travers l'objectif que son père utilisait pour photographier les scènes de crime. En 1988, elle s'installe à New York. Ses débuts au cinéma datent de 1989 : elle supervise les costumes pour le film L'Incroyable Vérité (The Unbelievable Truth) de Hal Hartley. Elle y tient aussi un petit rôle. Puis elle collabore, en 1991, à la réalisation du film de Todd Haynes : Poison. Elle devient ensuite une Cinéaste indépendante, plutôt à contre-courant. Elle tourne en 1995 son premier long métrage, River of Grass[2], et obtient trois nominations aux Independent Spirit Awards ainsi que le Prix du grand jury au festival de Sundance. C'est avec Old Joy (2006), son deuxième film, que Kelly Reichardt acquiert en Europe un début de reconnaissance. Wendy et Lucy (2008), sélectionné dans la sélection Un certain regard au Festival de Cannes 2008, et le western très atypique La Dernière Piste[2] (Meek’s Cutoff, 2010) confirment la prédilection de Kelly Reichardt pour un cinéma pastoral minimaliste.

En 2019, elle est membre du jury au Festival de Cannes sous la présidence d'Alejandro González Iñarritu[3]. En 2021, le Centre Pompidou lui consacre une rétrospective intégrale, qui contribue à la reconnaissance d'une cinéaste « essentielle, pour aujourd'hui et pour demain »[4], selon la formule de Jean-Michel Frodon.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Courts et moyens métrages[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Ode (moyen métrage) et scénariste
  • 2001 : Then a Year (moyen métrage)
  • 2004 : Travis (moyen métrage)
  • 2021 : Bronx, New York, décembre 2019[5]
  • 2021 : Cal State Long Beach, CA, janvier 2020[5]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Deauville : Night moves de Kelly Reichardt couronné », L'Obs,‎ (lire en ligne Accès libre, consulté le ).
  2. a b c et d Lelo Jimmy Batista, « Kelly Reichardt, sereine de cœur », Libération,‎ (lire en ligne)
  3. « Le Jury du 72e Festival de Cannes », communiqué de presse du Festival de Cannes, 29 avril 2019.
  4. Jean-Michel Frodon, « Kelly Reichardt, cinéaste essentielle, pour aujourd'hui et pour demain », sur Slate.fr, (consulté le )
  5. a et b Où en êtes-vous ?, commande du centre Pompidou, Paris, 2021.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Judith Revault d'Allonnes, Kelly Reichardt. L'Amérique retraversée, De l'Incidence Éditeur, 2021

Liens externes[modifier | modifier le code]