Kelantan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kelantan Darul Naim
كلنتن دار النّعيم
Drapeau de Kelantan Darul Naim
Drapeau
Carte  de l'État
Carte de l'État
Administration
Pays Drapeau de la Malaisie Malaisie
Statut État
Capitale Kota Bharu
Sultan Mohammed V
Premier Ministre Datuk Ahmad Yakob
Démographie
Population 1 400 000 hab. (2003)
Densité 94 hab./km2
Géographie
Coordonnées 5° 15′ nord, 102° 00′ est
Superficie 1 492 200 ha = 14 922 km2
Divers
Devise Berserah kepada Tuhan Kerajaan Kelantan
Hymne Selamat Sultan

Le Kelantan (Jawi : كلنتن) est un État de Malaisie situé à l'extrême nord-est du pays aux confins avec la Thaïlande.

Le Kelantan est considéré comme le berceau de la culture malaise et son caractère rural et traditionnel renforce l'impression de bastion de l'identité malaise dans le pays[réf. nécessaire].

Géographie[modifier | modifier le code]

Il est bordé au nord par la mer de Chine méridionale et par les États du Perak à l'ouest, du Pahang au sud et du Terengganu au sud-est.

La capitale est la ville de Kota Bharu, dont le surnom est Kelantan Darul Naim (« Magnifique demeure »).

Histoire[modifier | modifier le code]

La région est le site de la plus ancienne occupation humaine connue en Malaisie (Site de Bukit Jawa dans la vallée de Lenggong).

Le nom de Kelantan est attesté dès le XIVe siècle. Le Nagarakertagama, un poème épique écrit en 1365 dans le royaume javanais de Majapahit, mentionne « Kalanten » parmi les quelque cent « contrées tributaires » du royaume. En réalité, le territoire contrôlé par Majapahit ne s'étendait que sur une partie de l'est et du centre de Java. Les « contrées tributaires » étaient en fait des comptoirs formant un réseau commercial dont Majapahit était le centre. Majapahit y envoyait des dignitaires dont le rôle était de s'assurer que ces comptoirs ne s'adonnaient pas à un commerce privé qui échapperait au royaume.

Le Kelantan demeure un sultanat indépendant jusqu'au XVIIIe siècle, époque à laquelle il passe sous l'administration du Terengganu. Mais ce lien de vassalité est remis en cause par une révolte qui se place sous la protection des souverains siamois. La suzeraineté du Siam continue jusqu'en 1909, date à laquelle les Britanniques prennent le contrôle de l'État et l'incorporent à la colonie de Malaya.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le Kelantan sert de point de débarquement de l'armée japonaise dans sa conquête de la péninsule malaise, le . Celle-ci s'achève avec la reddition de Singapour. Après la défaite du Japon en août 1945, le Kelantan revient sous administration britannique.

Le , le Kelantan devient membre de la Fédération de Malaisie qui accède à l'indépendance le .

Population et société[modifier | modifier le code]

La population est d'une grande homogénéité culturelle malaise, à la différence d'autres régions du pays.

Politique[modifier | modifier le code]

Société rurale et traditionnelle, peu touchée par le développement urbain et technologique de l'Ouest de la Malaisie, le Kelantan fait figure de bastion des valeurs traditionnelles. Ces caractéristiques s'expriment sur la scène politique avec la domination du Parti islamique pan-malaisien (PAS) depuis 1990. C'est le seul État non gouverné par la coalition au pouvoir, le Front national.

Sultan[modifier | modifier le code]

Le sultan du Kelantan est Mohammed V depuis le , date à laquelle il a succédé à son père Ismail Petra, décédé.

Gouvernement[modifier | modifier le code]

Depuis 2013, le chef de l'exécutif (Menteri Besar) est Ahmad Yakob, membre du PAS

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

On trouve à Kelantan une forme de théâtre d'ombre, le wayang kulit Kelantan (également appelé wayang Siam).

Cuisine[modifier | modifier le code]

  • Nasi Dagang
  • Ayam Percik
  • Ketupat Makcik Selemo

Bibliographie[modifier | modifier le code]