Keith Lehrer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Keith Lehrer
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinction

Keith Lehrer (né le à Minneapolis) est un philosophe États-Unis, professeur émérite de philosophie à l'université d'Arizona et professeur chercheur en philosophe à l'université de Miami en Floride où il passe la moitié de chaque année scolaire. Il a rejoint le corps professoral de l'université de l'Arizona en 1973, où il a aidé à construire un programme d'études supérieures. Il a auparavant enseigné à l'université de Rochester.

Carrière[modifier | modifier le code]

Lehrer obtient son Ph.D. en philosophie de l'université Brown où il étudie auprès de Richard Taylor et Roderick Chisholm. Parmi ses centres de recherche figurent l'épistémologie[1], le libre arbitre, le consensus rationnel de prise de décision, Thomas Reid et, récemment, l'esthétique.

Lehrer est un ancien président de la division Pacifique de l'American Philosophical Association (en) (APA) et a également occupé la fonction de directeur exécutif de l'APA pendant quelques années. Il est élu fellow de l'Académie américaine des arts et des sciences[2].

Le livre de Lehrer, Why Not Skepticism? est utilisé dans de nombreux cours d'introduction à la philosophie comme introduction cohérente et lisible sur le sujet. Il est l'auteur de sept livres sur des sujets philosophiques et de plus de 170 articles scientifiques. Lehrer est peut-être mieux connu pour sa défense de la cohérence de la théorie de la justification en épistémologie. Il est à l'origine de l'exemple de Truetemp très discuté.

Lehrer et son épouse Adrienne Lehrer sont aussi artistes. Leurs œuvres ont été exposées à la Vincent Gallery de Coconut Grove en Floride durant son séjour à l'université de Miami où il était professeur invité.

Lehrer a également été professeur invité au département de philosophie de Franklin et au Marshall College en 2011.

Publications[modifier | modifier le code]

Livres
  • Art, Self, and Knowledge (Oxford, 2011)
  • Self Trust: A Study of Reason, Knowledge and Autonomy (Oxford, 1997)
  • Philosophical Problems and Arguments: An Introduction (Hackett, 1992, 4e ed.), avec James Cornman et George Pappas
  • Metamind (Oxford, 1990)
  • Theory of Knowledge (Westview, 1990)
  • Thomas Reid (Routledge, 1989)
  • Rational Consensus in Science and Society: A Philosophical and Mathematical Study (D. Reidel, 1981), avec Carl Wagner
  • Knowledge (Oxford, 1974)
Articles
  • Love and Autonomy, dans Love Analyzed, ed. R. Lamb, Westview Press, 1997.
  • Semantic Fields and Vectors of Meaning, avec Adrienne Lehrer, dans Lexical Semantics, Cognition and Philosophy, B. Lewandowska-Tomaszcyzyk, Lødz University Press, 1998.
  • Meaning, Exemplarization and MEtarepresentation, rédigé pour Metarepresentation, Dan Sperber ed., a volume of Vancouver Studies in Cognitive Science.
  • Acceptance and Belief Reconsidered, dans un volume édité par P. Engel, Belief and Acceptance, à paraître chez Kluwer dans Philosophical Studies Series.
  • Justification, Knowledge and Coherence, à paraître dans Erkenntnis.
  • 'Rationality, à paraître dans Guidebook to Epistemology, Blackwell's, édité par J. Greco et E. Sosa.
  • Individualism versus Communitarianism: A Consensual Compromise, rédigé pour un symposium au World Congress of Philosophy, Boston, août 1998.
  • Reid, Hume and Common Sense, à paraître dans Reid Studies.
Livres édités
  • Knowledge, Teaching and Wisdom (Kluwer, forthcoming), avec Jeannie Lum, Beverly Slichta et Nicholas Smith
  • Austrian Philosophy, Past & Present (Kluwer, in process), avec Johann Marek.
  • An Opened Curtain: A U.S.-Soviet Philosophical Summit (Westview, 199), avec Ernest Sosa
  • Knowledge and Skepticism (Westview, 1989), avec Marjorie Clay
  • Science and Ethics (Rodopi, 1988) Thomas Reid's Inquiry and Essays (Hackett, 1983), avec Ronald Beanblossom
  • Analysis and Metaphysics: Essays in Honor of R.M. Chisholm (D. Reidel, 1975)
  • New Readings in Philosophical Analysis (Appleton-Century-Crofts, 1972), avec Herbert Feigl et Wilfrid Sellars
  • Theory of Meaning (Prentice Hall, 1970) avec Adrienne Lehrer
  • Freedom and Determinism (Random House, 1966).
Livres relatifs à Keith Lehrer
  • Keith Lehrer, edited by Radu Bogdan, Reidel, 1980.
  • The Current State of the Coherence Theory: Critical Essays on the Epistemic Theories of Keith Lehrer and Laurence Bonjour, edited by John W. Bender, Kluwer, 1989.
  • Metamind, Knowledge, and Coherence: Essays on the Philosophy of Keith Lehrer, edited by Johannes Brandl, Wolfgang Gombocz, and Christian Piller, Rodopi, 1991.
  • The Epistemology of Keith Lehrer (Series: Philosophical Studies Series, Vol. 95), edited by Erik J.Olsson, 2003, 364 p., Hardcover.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Erik J. Olsson, The epistemology of Keith Lehrer, Springer, (ISBN 978-1-4020-1605-9, lire en ligne)
  2. [1]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]