Keisuke Itagaki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Keisuke Itagaki
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (64 ans)
KushiroVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
板垣恵介Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Enfant
Autres informations
Site web
Œuvres principales

Keisuke Itagaki (板垣 恵介, Itagaki Keisuke?) est un mangaka japonais né le à Kushiro, au Japon.

Il est l'une des influences majeur des « Kakutō manga » (manga d'arts martiaux)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Keisuke Itagaki est né le [2] à Kushiro sur l'île d'Hokkaidō, au Japon[3].

À la fin de ses études en 1976, il s'engage dans l'armée japonaise[4] où il sert 5 ans dans la 1re brigade aéroportée (第1空挺団, Dai-Ichi Kūtei Dan?)[5] du JGSDF.

En 1982, il entame une carrière de mangaka[6]. En 1987 (30 ans), il rejoins la 6e promotion de Gekigasonjuku (劇画村塾?)[6], l'école de manga de Kazuo Koike[4].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Keisuke Itagaki est marié et a trois filles [7], dont notamment Paru Itagaki [8],[9].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1991–1999 : Grappler Baki (グラップラー刃牙, Gurappura Baki?), pré publié dans le magazine Shuukan Shounen Champion ; publié en 42 volumes chez Akita Shoten[MN 1],[BU 1].
    Baki est le fils de Yujiro « Ogre » Hanma, l'homme le plus puissant de tous les temps. Afin de venger sa mère, Baki vas devoir combattre différents adversaires et s'améliorer afin de battre son père. Niveau 1 : tous les championnats du monde d'arts martiaux (le sport et les sportifs). Niveau 2 : tournois clandestins (Karakouen dans un des sous-sols du Tokyo dôme) animé par Tokugawa.
  • 1997 : Make-Upper (メイキャッパー, Meikyappā?), pré publié dans la magazine Young Shoot ; publié en 3 volumes chez Akima Shoten, puis réédité chez Koike Shoin[MN 2],[BU 2].
    Il s'agit d'un manga sur le thème du maquillage (makeup en anglais).
  • 1999 : Grappler Baki Gaiden (グラップラー刃牙外伝, Gurappura Baki gaiden?) ; publié en 1 volume[BU 3].
    Igari vs Mount Toba
  • 1999–2010? : Garōden (餓狼伝, Garō-den?), pré publié dans le magazine Comic Fighter ; publié en 25 volumes chez Kodansha puis Akita Shoten[MN 3] — en pause depuis 2010[MN 4],[BU 4].
    Manga sur le thème du combat MMA adapté du roman Garôden, La légende de la lutte contre les loups (餓狼伝, Garōden?) de Baku Yumemakura.
  • 1999–2005 : Baki (バキ, Baki?), pré publié dans le magazine Shônen Champion ; 31 volumes publiés chez Akita Shoten[MN 5],[BU 5].
    Suite de Grappler Baki. Niveau 3 : Mets en scène 5 anciens combattants dont la technique va au-delà des champions des tournois clandestins. Niveau 4 : Mister Oliver. Après ce niveau, il semblerait que Baki n'ai encore que 10% de la force de son père.
  • 2001 : Grappler Baki Fighting (グラップラー刃牙 Fighting?) ; 1 volume publié chez Akita Shoten[BU 6].
  • 2002 : Baki Tokubetsu-hen Saga (バキ特別編 SAGA「性」?) ; 1 volume publié chez Akita Shoten[BU 7].
  • 2003 : Garouden Boy (餓狼伝BOY?), pré publié dans le magazine Shônen Champion ; 2 volumes publiés chez Akita Shoten[BU 8].
  • 2005– : Baki Gaiden - Scarface (バキ外伝 疵面 -スカーフェイス-?), pré publié dans le magazine Shônen Champion ; 8 volumes (en cours) publiés chez Akita Shoten[BU 9].
  • 2005–2012 : Baki, Son of Ogre (範馬刃牙, Hanma Baki?), pré publié dans le magazine Shônen Champion ; 37 volumes publiés chez Akita Shoten[MN 6],[BU 10].
    Suite de Baki.
  • 2010 : Dogesen (どげせん, Tokesen?), pré publie dans le magazine Manga Goraku ; 3 volumes publiés chez Nihon Bungeisha[BU 11].
  • 2011 :
    • Baki Gaiden - Kizuzura (バキ外伝 創面?), pré publié dans le magazine Shônen Champion ; 3 volumes publiés chez Akita Shoten[BU 12].
    • Daku Jōtarō (濁 ジョータロー?), pré publié dans le magazine Manga Goraku ; 3 volumes publiés chez Nihon Bungeisha[BU 13].
    • Shaman (謝男?), pré publié dans le magazine Shônen Champion ; 3 volumes publiés chez Akita Shoten[BU 14].
  • 2013 : Baki Gaiden - Kenjin (バキ外伝 拳刃?), pré publié dans le magazine Champion Red ; 1 volume publié chez Akita Shoten[BU 15].
  • 2014–2018 : Baki Dou (刃牙道, Baki-Dō?), pré publié dans le magazine Shônen Champion ; 22 volumes publiés chez Akita Shoten[MN 7],[BU 16].
    Suite de Baki, Son of Ogre.
  • 2018– : Baki Dou 2 (バキ道, Baki-Dō?), pré publié dans le magazine Shônen Champion[BU 17].

Réception[modifier | modifier le code]

La série fleuve de l'auteur, centré sur les combats clandestins de Baki Hanma, est une course absurde de brutalité, de violence et de puissance brute, où l’esthétisme de l'auteur pousse l'anatomie des protagonistes à l’extrême[10] mais dont les personnages ont une certaine profondeur scénaristique[11]. L'adaptation en série TV d'animation Baki (Netflix 2019) possède un scénario décousu et Captain Popcorn recommande de lire le manga[12] ; Erika Hardison trouve que la série peut servir de fond sonore, à moins d'apprécier les anime avec du sang qui gicle[13] ; IGN France indique une série pour « fan d'action décomplexée » à « mi-chemin entre Jojo et Ken » avec « une animation CGI particulièrement disgracieuse »[14] et AnimeUKnews insiste sur le peu de fluidité dans les scènes de combats et le recours à des effets spéciaux numériques (CGI) au rendu visuel embarrassant[15].

L'anime Baki obtient 7,24 et se classe 2 574e sur MyAnimeList[16] ; 65 % par l'audience sur RottenTomatoes[17] ; 6,7 sur IMDb[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en + de + fr + ja) Masanao Amano, Manga Design, Cologne, Taschen, coll. « Mi », , 576 p., 19,6 cm × 24,9 cm, broché (ISBN 978-3-8228-2591-4, présentation en ligne), p. 76-79
    édition multilingue (1 livre + 1 DVD) : allemand (trad. originale Ulrike Roeckelein), anglais (trad. John McDonald & Tamami Sanbommatsu) et français (trad. Marc Combes)
  2. « Itagaki Keisuke », sur www.nautiljon.com
  3. (en) Keisuke Itagaki sur Anime News Network
  4. a et b « ITAGAKI Keisuke », sur manga-news.com
  5. (en) « Baki's Itagaki to Draw New 1st Airborne Brigade Manga », sur Anime News Network,
  6. a et b (en) « ITAGAKI Keisuke », sur Baka-Updates Manga : « After graduating from high school, enrolled in the Japan Ground Self-Defense Force. Quits at 24. Pursues a career as a manga artist at 25. Joins "Koike Kazuo Gekigason-juku (presently "Koike Kazuo Juku") ’s sixth generation class at 30. »
  7. « Paru Itagaki conclura le manga autobiographique Paruno Graffiti en juin », sur AnimeLand,
  8. « Paru Itagaki (BEASTARS) est la fille de Keisuke Itagaki (Baki) ! », sur www.nautiljon.com (consulté le 4 octobre 2019)
  9. (en-US) Jacob Parker-Dalton, « Paru Itagaki's Father is Indeed Keisuke Itagaki, New Interview Reveals », sur OTAQUEST,
  10. Pegase, « Été 2018 : Le Bilan », sur Marge raisonnable de déviance,  : « Si Baki (la série) est légendaire, c’est autant pour l’absurdité croissante de sa constante course à la puissance absolue et à la brutalité la plus absurde [...] que pour le trait caractéristique de son auteur. Itagaki, en tant qu’ex-parachutiste de la JSDF et qu’artiste martial, connaît incontestablement les arcanes de l’anatomie humaine, mais il préfère largement sa version des faits. Au fil des années, les proportions réalistes ont de plus en plus fait place à des corps et à des visages sculptés dans le bois, aux traits extrêmement définis, jusqu’à atteindre parfois des extrêmes où l’humanité est devenue une notion étrangère à l’affaire. »
  11. (en) « Baki Review Netflix グラップラー刃牙 | Keisuke Itagaki », sur youtube,‎
  12. Captain Popcorn, « BAKI sur Netflix : quel est le fuck ? », sur Presse-citron,  : « Ce qui faisait selon moi le charme de l’œuvre et de son personnage principal, Baki Hanma, se dilue et se perd totalement dans cette saison 3 [...] Pour avoir l’adaptation ultime de Baki, il faudrait le scénario des deux premières saisons, les meilleures illustrations de la saison 3 de Netflix et l’animation 2D de l’OAV de 1994. [...] la meilleure expérience pour découvrir Baki reste certainement le manga [...] »
  13. (en-US) Erika Hardison, « Anime Review – Netflix's Baki », sur Flickering Myth,
  14. Damien Hilaire, « Baki : symphonie de la violence grand-guignolesque - Critique anime », sur IGN France,
  15. (en-GB) N.E.C, « BAKI Part 1 Review », sur Anime UK News,  : « The characters all look ridiculously muscular and detailed [...], but these hulking masses of muscle don’t work as well in motion. In fact there is very little fluidity in the animation of the fights, often being represented as a collection of still frames showing the momentous points of impact or, when more movement is required, some really uncomfortable-looking CG animation. »
  16. (en) « Baki », sur MyAnimeList (consulté le 30 mai 2020)
  17. (en) « Baki » (consulté le 30 mai 2020)
  18. (en) Baki sur l’Internet Movie Database
Manga-News
  1. « Grappler Baki », sur manga-news.com
  2. « Make Upper », sur manga-news.com
  3. « Garôden », sur manga-news.com
  4. « Garouden en Pause », sur manga-news.com,
  5. « Baki », sur manga-news.com
  6. « Baki, Son of Ogre - Hanma Baki », sur manga-news.com
  7. « Baki dou », sur manga-news.com
Baka-Update

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]