Keio Flying Squadron 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Keio Flying Squadron 2
Keio Flying Squadron 2 Logo.png

Développeur
Éditeur

Date de sortie
Genre
Mode de jeu
Plate-forme

Langue

Évaluation
ELSPA : 3-10[1],[2]
OFLC (AU) : G8+ ?[1]
USK : 0 ?[1],[2]

Keio Flying Squadron

Keio Flying Squadron 2 ou KFS 2 (慶応遊撃隊 活劇編, Keiō Yūgekitai: Katsugeki-hen?) est un jeu vidéo d'action mélangeant des séquences de plates-formes et de shoot 'em up, sorti exclusivement sur Saturn le au Japon, puis en en Europe[3]. Le jeu a été développé et édité par Victor Entertainment. Il fait partie de la franchise Keio Flying Squadron, dont il constitue le deuxième épisode, succédant à Keio Flying Squadron, sorti sur Mega-CD en .

Histoire[modifier | modifier le code]

Le démoniaque Dr Pon est de retour et menace de détruire la capitale Edo, aidé par des ratons laveurs déchaînés, des chiens fous et des cochons artilleurs. Rami décide de le combattre à nouveau.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Contrairement au premier épisode, lequel était un shoot 'em up à défilement horizontal, Keio Flying Squadron 2 mélange différents genres de jeu vidéo, passant du jeu de plates-formes au jeu d'action avec des phases de shoot 'em up[4].

Développement[modifier | modifier le code]

Animation[modifier | modifier le code]

Comme dans le premier épisode, les séquences animées du jeu ont été réalisées par le Studio Pierrot[5].

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix japonaises[modifier | modifier le code]

L'enregistrement a été effectué chez Avaco Creative Studios.

Voix anglaises[modifier | modifier le code]

Source : manuel d'instruction européen[5] et IMDb[6]

  • Samantha Paris : Rami Nana-Hikari, Funny Face #1 et les hamsters
  • Roger L. Jackson : Spot Nana-Hikari, Dr Pon Eho, Grandma, Grandpa, les ratons laveurs, les deux sumotoris, Musashi, Funny Face #3, les ninjas et Mech-Shogun
  • Elaine A. Clark : Himiko Yamatai, Funny Face #2, 3-Meter Alien et Yōshiko Oroshiya
  • Toby Gleason : Toxic Waste Disposer, Benkei Musashibō et Apocalypse's Heart
  • Don Robins : le cardinal Xavier

La traduction a été réalisé par Watanabe-Robins and Associates ; l'enregistrement a été effectué à San Francisco chez Music Annex[5].

Réception[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
Joypad (FR) 4/5 étoiles[7]
Ultra Player (FR) 4/6 étoiles[8]
576 KByte (HU) 78 %[9]
MAN!AC (DE) 76 %[10]
Mean Machines Sega (UK) 81 %[11]
Mega Force (FR) 82 %[4]
Saturn Power (UK) 80 %[12]
Sega Saturn Magazine (UK) 78 %[3]

Accueil[modifier | modifier le code]

Keio Flying Squadron 2 reçoit des notes plutôt positives. Joypad parle d'un jeu « bourré d'originalités en tout genre » qui « s'ouvre sur une intro "dessin animé" vraiment alléchante » et « intègre des effets spéciaux assez riches »[7]. Mega Force souligne « le fun et la gaieté de ses graphismes et de son animation », que « la maniabilité est excellente » mais qu'il « s'apparente plus à un jeu 16 bits que 32 bits » même s'il « ne manque pas de charme »[4]. Ultra Player reconnaît que « KFS 2 a le mérite de ne pas connaître de temps mort. L'action est rapide, bien rythmée par une musique qui sait aussi devenir irritante. Les enchaînements entre les différents genres sont parfaits. »[8].

Au Royaume-Uni, Saturn Power qualifie le jeu de « bizarre », avec des graphismes « assez primitifs » mais reconnaît que « le gameplay est excellent »[12].

Postérité[modifier | modifier le code]

En , le magazine britannique Saturn Power dresse un « top 100 » des jeux Saturn européens et positionne Keio Flying Squadron 2 à la 90e place, derrière Space Hulk: Vengeance of the Blood Angels[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Keio Flying Squadron 2 », sur segaretro.org (consulté le 9 avril 2020).
  2. a et b (en) « Keio Flying Squadron 2 Rating Systems (SEGA Saturn) », sur mobygames.com (consulté le 9 avril 2020).
  3. a et b (en) Sam, « Review - Keio Flying Squadron 2 », Sega Saturn Magazine, no 11,‎ , p. 76-77 (lire en ligne, consulté le 11 avril 2020).
  4. a b et c (fr) Francis, « Zapping - Keio Flying Squadron 2 », Mega Force, no 54,‎ , p. 86 (lire en ligne).
  5. a b et c (en) Soaring Rabbit, « Keio Flying Squadron 2 European Manual », sur soaringrabbit.com (consulté le 9 avril 2020).
  6. (en) « Keio yugekitai: Katsugekihen - Full Cast & Crew », sur imdb.com (consulté le 29 mars 2020).
  7. a et b (fr) Olivier, « Test Japon - Keo Yu Gekitai », Joypad, no 55,‎ , p. 68-69 (lire en ligne, consulté le 11 avril 2020).
  8. a et b (fr) Caliméro, « Keio 2 », Ultra Player, no 38,‎ , p. 99 (lire en ligne, consulté le 11 avril 2020).
  9. (hu) « Keio 2 », 576 KByte,‎ (lire en ligne, consulté le 11 avril 2020).
  10. (de) rb, « Overseas - Planet Saturn - Keio Flying Squadron 2 », MAN!AC, Cybermedia, no 33,‎ , p. 54 (lire en ligne, consulté le 11 avril 2020).
  11. (en) « Saturn Round-up - Keio Flying Squadron 2 », Mean Machines Sega, no 49,‎ , p. 75 (lire en ligne, consulté le 11 avril 2020).
  12. a b et c (en) « Saturn Power Top 100 », Saturn Power, Future Publishing, no 10,‎ , p. 90-95 (lire en ligne, consulté le 11 avril 2020).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • [Manuel d'instructions européen et australien] Keio Flying Squadron 2 : Instruction manual (Sega Saturn), Europe, Australie, Sega Enterprises Ltd., . Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]