Keiko (orque)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Keiko, en .
Chargement de Keiko dans l'avion de l'US Air Force le , à Newport, en Oregon, pour les îles Vestmann.
Keiko lors de son transport.

Keiko est une orque mâle, née vers 1976 et morte le [1], connu pour avoir joué le rôle de l'orque Willy dans les films Sauvez Willy. Il est aussi connu pour avoir été le premier individu de son espèce à être retourné à la vie sauvage après plusieurs années de vie en captivité dans des delphinariums[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Keiko a été capturé en 1979, au sud de l'Islande, dans l'archipel des îles Vestmann, près de Reyðarfjörður et vendu à l'aquarium islandais d'Hafnarfjörður. Trois ans plus tard, il fut transféré à Marineland du Canada en Ontario où il a commencé à se produire pour le public et a développé des lésions cutanées révélatrices d'une mauvaise santé. En 1985, il a été revendu à Reino Aventura (maintenant appelé Six Flags México), un parc d'attractions de la ville de Mexico. Sa célébrité provient de son rôle dans le film Sauvez Willy en 1993, qui a attiré l'attention sur ses conditions de vie en captivité et les maladies que celles-ci avaient entrainées[3], mobilisant une fondation pour lui rendre sa liberté.

Après une phase de soin en Oregon, l’orque Keiko a été transporté jusqu'à l'île d'Heimaey par un avion de l'US Air Force et a progressivement réappris à vivre en liberté. Après plusieurs années, il a quitté cette île en pour traverser l'Atlantique nord et réapparaitre en Norvège, où il recherche la compagnie des humains[3]. L'orque est décédé à l’âge de 27 ans le , probablement des suites d'une pneumonie, dans le fjord norvégien d’Arasvik, près de Halsa. Un cairn indique l’emplacement où il a été enterré, sur la plage de Taknes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Whale star of 'Free Willy' dies after return to wild », sur telegraph.co.uk,
  2. « Keiko Not So 'Wild' In Norway », sur KOMO, (consulté le ) : « Keiko, the killer whale who became famous as the star of "Free Willy" movies, has turned up in a Norwegian fjord, six weeks after he was returned to the wild from his pen in Iceland. »
  3. a et b Lou Héliot, « Keiko, l'orque qui a ému le monde », Le 1, no 359,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]