Kei Okami

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anandi Gopal Joshi (gauche) avec Kei Okami (centre) et Sabat Islambooly (droite) en habits traditionnels à l'occasion d'une réception en 1885 au Woman's Medical College of Pennsylvania (en).

Kei Okami (岡見 京子 Okami Keiko, 15 août 1859 – 2 septembre 1941) est une médecin japonaise, connue pour être la première Japonaise diplômée de médecine occidentale.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1889, Kei Okami est la première Japonaise diplômée en médecine occidentale[1]. Elle-même chrétienne, elle avait reçu de l'aide de la Women's Foreign Missionary Society de l'Église presbytérienne pour étudier au Woman's Medical College of Pennsylvania (en).

De retour au Japon, elle travaille à l'hôpital de Jikei (de nos jours, l'école universitaire de médecine de Jikei (en)), à l'invitation de Takaki Kanehiro (en). Puis, elle ouvre sa propre clinique, travaillant à domicile dans le quartier Akasaka Tameike, Minato[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hamish Ion, American Missionaries, Christian Oyatoi, and Japan, 1859-73, UBC Press,‎ (ISBN 978-0-7748-5899-1, lire en ligne), p. 230
  2. « Prominent People of Minato City: Keiko Okami », Minato City Administration (consulté le 26 janvier 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]