Kedhou ag Ossad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Kedhou ag Ossad
Keddhou metisses copie.jpg
Biographie
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Instrument

Kedhou ag Ossad, surnommé Khiwaj (le Géant), est un guitariste compositeur connu de tous les Touaregs[Quoi ?], autant pour son engagement actif dans la rébellion des années 1990[Laquelle ?], que comme musicien emblématique du Tinariwen historique. Dans les années 1980, il connaît l’exil en Algérie, puis les camps d’entraînement libyens. C’est dans ce contexte qu’il rencontre Ibrahim Abaraybone et Intiyeden, entamant avec eux la longue histoire de Tinariwen. Il se bat au Liban, au Tchad sous le drapeau libyen et s’engage dans la rébellion touarègue. Blessé plusieurs fois, notamment au pied et à l'épaule, Kedhou a été déclaré mort plusieurs fois sur RFI.

Il se fait connaitre en tant qu'artiste vers 1987 avec la chanson Nihrass éhad nihrass achach (« Nous sommes de garde de jour et de nuit »).

Après les accords de paix, il participe avec Hassan, Diara et Abdallah au premier enregistrement studio du groupe à Abidjan en 1992, puis à l’album The Radio Tisdas Sessions en 2001. Au moment où Tinariwen accède à la notoriété internationale, Kedhou poursuit son propre chemin en Algérie, puis à nouveau en Libye.

En 2007, il revient à Kidal pour former le groupe Terakaft avec Diara (frère d’Intiyeden et un autre compositeur historique de Tinariwen) et de jeunes guitaristes de l’Adrar, donnant le jour à Bismilla, the Bko Sessions, son premier album occidental.

Son deuxième album Akh Issudar (« Le lait c'est la survie »), en écho au Aman Iman de Tinariwen) est sorti le .

Liens externes[modifier | modifier le code]