Kazushi Ōno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ono.
Kazushi Ōno
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (57 ans)
TokyoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
大野和士Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Genre artistique
Distinction
Médaille au ruban pourpre (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Kazushi Ōno (en japonais, 大野 和士; Ōno Kazushi), né le à Tokyo, est un chef d'orchestre japonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

De 1992 à 1999, il dirige l’Orchestre philharmonique de Tokyo, dont il est « chef d’orchestre lauréat ». En parallèle, de 1996 à 2002, il occupe la fonction de directeur musical du Badisches Staatstheater de Karlsruhe.

En 2002, il est nommé directeur musical de La Monnaie à Bruxelles, où il fait ses débuts avec Luci mie traditrici de Salvatore Sciarrino et dirige l’orchestre dans Elektra et La Femme sans ombre de Richard Strauss, Don Giovanni de Mozart, Peter Grimes de Britten, Tristan et Isolde, Tannhäuser et Le Vaisseau fantôme de Richard Wagner, Boris Godounov de Moussorgski, Aida et Falstaff de Verdi, Samson et Dalila de Saint-Saëns, L'Ange de feu de Prokofiev, The Rake’s Progress de Stravinsky, Werther de Massenet et Euryanthe de Weber.

Il assure la direction musicale de La Force du destin de Verdi sur la scène de La Monnaie. Il a par ailleurs dirigé les créations mondiales de Ballata (Francesconi), Hanjo (Hosokawa) et Julie (Boesmans) ainsi qu’un grand nombre de concerts. De plus, il a été invité à diriger l’Orchestre de la Monnaie (Julie et Hanjo) et le Mahler Chamber Orchestra (The Turn of the Screw) au Festival d’Aix-en-Provence, ainsi que l’Orchestre philharmonique de Radio France (Die Bassariden, Henze) au Théâtre du Châtelet à Paris. Il a assuré la direction musicale de Tannhäuser au Deutsche Oper de Berlin, de Lady Macbeth de Mzensk (Chostakovitch) et de Macbeth (Verdi) à la Scala. Il a récemment fait ses débuts au Metropolitan Opera de New York (Aida) et à l’Opéra national de Paris (Cardillac, Hindemith). Il est sollicité par les orchestres les plus réputés. Ses prestations à la tête de l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig et aux BBC Proms ont d’ailleurs été très remarquées. Sa discographie avec l’Orchestre symphonique de la Monnaie inclut des œuvres de Mahler (2e Symphonie), Prokofiev (les cinq Concertos pour piano) avec Abdel Rahman El Bacha, Boesmans (Julie), Rihm (Cuts and Disolves et Canzona per sonare), Benjamin (Olicantus) et Turnage (Études and Elegies). Prochainement[Quand ?], il dirigera Hänsel und Gretel (Humperdinck) au Glyndebourne Festival Opera et Le Roi Roger (Szymanowski) à l’Opéra national de Paris.

Il dirige l'orchestre de l'Opéra national de Lyon depuis le début de la saison 2008/09.

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 2015, il reçoit le prix Asahi[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]