Kayleigh McEnany

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kayleigh McEnany
Kayleigh McEnany (50042296968) (cropped).jpg
Kayleigh McEnamy en mai 2020.
Fonction
Porte-parole de la Maison-Blanche
Donald Trump
-
Biographie
Naissance
(32 ans)
TampaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Edmund A. Walsh School of Foreign Service (en) (baccalauréat universitaire ès sciences)
Academy of the Holy Names (en)
Université de Miami
St Edmund Hall
Faculté de droit de Harvard (jusqu'à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Écrivaine, commentatrice politique, porte-paroleVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Autres informations
Parti politique
Maître
Site web

Kayleigh McEnany, née le 18 avril 1988 à Tampa (Floride), est une commentatrice politique et essayiste américaine. Ancienne chroniqueuse de la chaîne CNN, elle devient en 2017 porte-parole du Comité national républicain (RNC) puis en 2019 porte-parole nationale de la campagne de réélection de Donald Trump. En 2020, elle est nommée porte-parole de la Maison-Blanche.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et études[modifier | modifier le code]

Née et élevée à Tampa (Floride), Kayleigh McEnany est la fille de Leanne et Michael McEnany, un chef d'entreprise[1]. Elle est élève d'une école catholique de Tampa, l'Academy of the Holy Names. Puis elle fréquente l'université de Georgetown, où elle obtient un diplôme en politique internationale. Durant un an, elle est aussi élève du St Edmund Hall de l'université d'Oxford. Elle étudie à la faculté de droit de l'université de Miami, où sa place dans les 1 % des élèves les mieux classés[2] lui permettra d'intégrer la faculté de droit de l'université Harvard[3].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Durant ses études, elle fait des stages auprès de plusieurs personnalités politiques (Tom Gallagher (en), Adam Putnam et George W. Bush), travaillant ensuite un an au service de communication de la Maison-Blanche[2]. Après avoir obtenu son diplôme à l'université de Georgetown, elle est embauchée dans l'émission télévisée de Mike Huckabee et intervient sur Fox News[2]. Lors de ses études de droit, elle apparaît sur CNN pour défendre le président Donald Trump, qu'elle a déjà soutenu lors de la campagne présidentielle de 2016[4],[5].

Kayleigh McEnany et la secrétaire à l'Éducation Betsy DeVos en 2017.

Le 5 août 2017, elle quitte son poste de chroniqueuse politique chez CNN[6]. Le lendemain, elle intervient dans l'émission web Real News Update[7], sur la page Facebook personnelle de Donald Trump[8], dans laquelle elle vante le bilan du président depuis son élection. L'ancien ambassadeur des États-Unis en Russie Michael McFaul (en) a comparé ce programme à la propagande télévisée d'État russe[9]. Dans le cadre d'un reportage de NBC au sujet de ce programme, le porte-parole du Comité national républicain Ryan Mahoney rejette cette accusation, affirmant que ce mode de diffusion n'est pas nouveau, NBC précisant que plusieurs parlementaires utilisent en effet régulièrement les médias numériques dans le cadre de leurs fonctions, comme le sénateur Bernie Sanders lors de Facebook Live[10]. Pour Donald Trump, il s'agit d'un moyen de contourner les agences de presse traditionnelles et de créer un lien plus direct avec ses partisans. L'analyste politique Jeff Greenfield note pour sa part que ce genre d'émission web « fait partie d'une longue tradition [...] de propagande de campagne politique »[11].

Le 7 août 2017, elle est nommée porte-parole nationale du parti par le Comité national républicain[12],[13].

Elle devient, le 7 avril 2020, porte-parole de la Maison-Blanche ; la nouvelle est officialisée le lendemain[14],[15]. Elle remplace Stephanie Grisham, qui redevient directrice de cabinet de la Première dame Melania Trump, poste qu'elle occupait avant de devenir porte-parole de son mari[16].

Prises de position[modifier | modifier le code]

Kayleigh McEnany répondant à un journaliste, en février 2020.
Conférence de presse à la Maison-Blanche, en mai 2020.

Kayleigh McEnany a plusieurs fois critiqué le président Barack Obama, prédécesseur démocrate de Donald Trump. En 2017, elle a faussement affirmé que le président Obama s'était précipité à un match de golf après la décapitation de Daniel Pearl par des djihadistes en 2002, alors qu'Obama était à l'époque membre du Sénat de l'Illinois[17]. Elle s'est ensuite excusée, précisant qu'elle voulait parler du meurtre de James Foley, tué par l'État islamique en 2014[17]. Obama, qui était alors en vacances à Martha's Vineyard, avait en effet reconnu qu'il n'aurait pas dû aller jouer au golf après avoir fait une déclaration à la presse au sujet de la mort de ce journaliste[17],[18]. Kayleigh McEnany a également contribué sur Twitter aux critiques remettant en cause la véracité du certificat de naissance de Barack Obama[19].

Soutien du président Donald Trump, elle défend sa politique dans les médias. Comme porte-parole du Comité national républicain, elle l'appuie notamment en 2017, lors de la polémique portant sur le maintien de symboles confédérés à Charlottesville (Virginie), dans le contexte de la manifestation « Unite the Right », ce qui lui vaut des critiques de certains médias[20].

Le 28 août 2019, lors d'une interview sur CNN avec le journaliste Chris Cuomo, qui lui demande si Trump a menti, elle répond non, ajoutant : « Il ne ment pas. Devinez qui ment ? La presse ment ». Elle conseille ensuite à Chris Cuomo de se regarder dans un miroir. Celui-ci met alors fin à l'interview[21].

Dans les semaines qui précèdent sa nomination comme porte-parole de la Maison Blanche, Kayleigh McEnany salue la gestion par Trump de la pandémie de Covid-19 aux États-Unis. Elle déclare notamment : « Ce président accordera toujours la priorité à l'Amérique, il protégera toujours les citoyens américains, nous ne verrons pas de maladies comme le coronavirus venir ici, nous ne verrons pas le terrorisme venir ici. N'est-ce pas réconfortant, en comparaison de la terrible présidence de Barack Obama ? ». Par la suite, alors que le virus continue de se propager, ces propos lui sont reprochés. Elle réagit alors en affirmant qu'elle ne faisait qu'évoquer les restrictions de voyages aux États-Unis en provenance de Chine[22].

Vie familiale[modifier | modifier le code]

Elle est mariée au joueur de baseball professionnel Sean Gilmartin[23],[24]. Ils ont une fille.

Ouvrage[modifier | modifier le code]

  • (en) The New American Revolution: The Making of a Populist Movement, Threshold,

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) March, William, « Kayleigh McEnany highlights Hillsborough GOP Lincoln Day dinner », Tampa Bay Times,‎ (lire en ligne, consulté le 9 janvier 2020)
  2. a b et c (en) « From Classroom to Newsroom: Rising 2L Kayleigh McEnany Appears on TV as Guest Political Commentator », sur law.miami.edu (consulté le 25 octobre 2016)
  3. (en) « Kayleigh McEnany », sur abovethelaw.com, Above the Law (consulté le 26 août 2016)
  4. (en) Andrew Kirell, « Meet the Trumpkins: The Donald's Army of Media-Hungry Cable News Boosters », The Daily Beast,‎ (lire en ligne, consulté le 8 février 2017)
  5. (en-US) Ed Mazza, « CNN Trump Surrogate Kayleigh McEnany Compares Miss Universe To Terror Suspect », The Huffington Post,‎ (lire en ligne, consulté le 8 février 2017)
  6. (en-US) Ron Tornoe, « Conservative pundit Kayleigh McEnany out at CNN », The Philadelphia Inquirer,‎ (lire en ligne, consulté le 5 août 2017)
  7. (en) Sonam Sheth, « One of Trump's most vocal supporters left CNN to make a pro-Trump news video that's been compared to state TV », Business Insider Australia,‎ (lire en ligne, consulté le 7 août 2017)
  8. (en) « Out at CNN, Kayleigh McEnany suddenly appears on Trump's Facebook page », The Philidelphia Enquiry,‎ (lire en ligne)
  9. (en) « Everything To Know About Kayleigh McEnany, The New White House Press Secretary », MSN News,‎ (lire en ligne)
  10. (en) Ali Vitali, « Fake News? Trump Launches 'Real News' Series », sur NBC News (consulté le 10 avril 2020)
  11. (en) Jackie Wattles, « Kayleigh McEnany appears in pro-Trump 'news' video after leaving CNN », sur CNN Business - Reliable Sources, (consulté le 10 avril 2020)
  12. (en) Eddie Scarry, « Kayleigh McEnany joins Republican National Committee as spokesperson », The Washington Examiner,‎ (lire en ligne, consulté le 7 août 2017)
  13. (en) « Kayleigh McEnany Named RNC Spokesperson », Republican National Committee (consulté le 7 août 2017)
  14. (en-US) Brooke Singman et Christopher J Cates, « Trump names campaign spokeswoman Kayleigh McEnany as new White House press secretary », Fox News, John Wiley & Sons, Ltd,‎ (lire en ligne, consulté le 17 avril 2020)
  15. (en-US) Maggie Haberman, « Trump Has a New Press Secretary: Kayleigh McEnany, a Campaign Spokeswoman », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 7 avril 2020)
  16. (en) Phillips, Morgan, « Who is Kayleigh McEnany? What to know about incoming White House press secretary », Fox News,‎ (lire en ligne)
  17. a b et c (en) « This Trump Surrogate Accused Obama Of Golfing After Daniel Pearl's Murder – 6 Years Before He Was Elected President », sur BuzzFeed News (consulté le 26 avril 2020)
  18. (en) Nunu Japaridze, « Obama: Golfing after Foley statement was a bad idea », sur CNN (consulté le 10 avril 2020)
  19. (en) Betsy Klein, « Kayleigh McEnany set to become fourth Trump press secretary », sur CNN Politics (consulté le 15 avril 2020)
  20. (en) Max Greenwood, « RNC spokeswoman: GOP stands behind Trump's message 'of love and inclusiveness' », sur The Hill (consulté le 15 avril 2020)
  21. (en) « A Trump campaign official left a CNN host stunned by claiming Trump has never lied to the American people », Business Insider,‎ (lire en ligne)
  22. (en) Nicholas Wu, « New White House press secretary Kayleigh McEnany takes heat for past comments on Obama, coronavirus », sur USA Today (consulté le 17 avril 2020)
  23. (en) « Rays' Sean Gilmartin: Gets camp invite with Rays », sur CBS Sports (consulté le 9 avril 2020)
  24. (en) Ripple, Zachary, « Former Mets pitcher Sean Gilmartin marries RNC spokeswoman Kayleigh McEnany », sur New York Daily News, (consulté le 8 janvier 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :