Kayhan Kalhor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kayhan Kalhor
Description de cette image, également commentée ci-après
Kayhan Kalhor en 2010.
Informations générales
Naissance
Kermanshah, Iran
Activité principale Compositeur, musicien
Activités annexes Joueur de kamânche
Genre musical Musique iranniene
Musique kurde
Instruments Kamânche, Setâr et d'autres
Années actives 1973 -
Site officiel http://kayhankalhor.net

Kayhan Kalhor, né le à Kermanshah en Iran, est un musicien iranien. Il est un compositeur et joueur de kamânche et de Setâr de musique persane classique et de musique kurde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kayhan Kalhor est d'origine kurde. Né dans la province de Kermanshah, il a grandi à Téhéran où il a commencé à étudier la musique à sept ans. À treize ans, il jouait dans l'Orchestre national de la radio et de la télévision iraniennes. Poursuivant ses études de musique avec différents professeurs, il a étudié la tradition persane du radif et s'est également rendu dans la partie nord de la province de Khorasan, où les traditions de musique ont des influences kurdes et turcs ainsi que persiques. Au conservatoire de musique à Téhéran, Kayhan Kalhor a travaillé sous la direction de Mohammad Reza Lotfi, originaire du nord-est de l'Iran. Il voyage ensuite dans les provinces du nord-ouest de l'Iran.

Kayhan Kalhor déménage ensuite à Rome en Italie et Ottawa au Canada pour étudier la musique classique européenne. Il est diplômé du programme de musique à l'Université Carleton d'Ottawa[1]. Il réside désormais aux États-Unis où son travail rencontre un succès commercial depuis plus de dix ans, avec deux disques nommés pour les Grammy Awards en 2004.

Musique et collaboration musicales[modifier | modifier le code]

Kayhan Kalhor a un large éventail d'influences musicales, utilise plusieurs instruments de musique, outrepasse les frontières culturelles avec son travail, mais tout d'abord il est un joueur intense du violon Persique. Dans son jeu Kalhor épingle souvent des structures de musique classique persane aux modes et les mélodies de la tradition kurde d'Iran folkloriques riches.

Kayhan Kalhor a composé des œuvres pour et a joué aux côtés des célèbres chanteurs iraniens Mohammad Reza Shajarian et Shahram Nazeri ou de l'Ensemble Dastan. Il a également composé et joué avec le joueur indien de sitar Shujaat Husain Khan et le joueur de tabla Swapan Chaudhuri au sein du groupe Ghazal. En 2004, son album Miroir du ciel est le résultat d'une collaboration avec le joueur de luth kurde iranien Ali Akbar Moradi. Son album de 2006 Le Vent est une collaboration avec le joueur turc de baglama Erdal Erzincan reprenant des morceaux à la fois turcs et persans. Aux États-Unis, Kayhan Kalhor a également joué au côté de Yo-Yo Ma pour son projet Route de la soie et avec le quatuor classique Kronos Quartet.

En 2010, Kalhor compose J'y étais! basé sur une mélodie attribuée à Ziryab – un musicien kurde du XIXe siècle –, pour un concert de la violoncelliste Maya Beiser, avec le oudiste Bassam Saba et deux percussionnistes, Glen Velez et Matt Kilmer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :