Kaye Don

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Kaye Don
Kaye Don in a Bugatti 1933 (cropped).jpg
Kaye Don en 1933.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Chobham (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Condamné pour
Homicide involontaire (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Kaye Ernest Donsky, dit Kaye Don, né le à Dublin et décédé le à Chobham (Surrey) à 90 ans, est un ancien pilote automobile et motocycliste irlandais, sur circuits, également skeeper.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kaye Don débute par les compétitions motocyclistes en 1912, puis participe au premier conflit mondial au sein des Royal Flyng Corps comme observateur d'artillerie.

Sa carrière en compétition automobile commence en 1920 sur le circuit de Brooklands, où il estassocié à Kingston, Surbiton and Hampton Wick, pour s'achever en 1936 (15e du Grand Prix de Donington, comme coéquipier de René Le Bègue sur Delahaye type 135S). Il concourt sur A.C. (première moitié des années 1920), Lea Francis (1927-1928), Sunbeam (1929-30), Alfa Romeo (1930 et 1933), Riley (1932), Bugatti (1932-33), et MG (1932-1934, modèles "Midget" et Magnette).

Il participa à la première course sur le circuit d'Ards près de Belfast en Ulster, dans le cadre du RAC Tourist Trophy, qu'il remporte (en 1928).

En 1933, la femme de Kaye Don, Rita, remporte le Women's Mountain Handicap des 6 milles à Brooklands, sur Riley.

Le 28 mai 1934, son passager Francis Tayler employé de MG trouve la mort lors d'un accident sur l'île de Man, à l'occasion d'essais nocturnes avec sa MG "Magnette".

Durant les années 1940, Kaye Don crée la société Ambassador Motorcycles pour construire différents modèles de motos, jusqu'à son rachat par DMW Motorcycles en 1962.

Kaye Don décède le 29 août 1981 et est inhumé au cimetière de Jéricho (Oxford).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Photo d'une Lea-Francis statique similaire à celle que Kaye Don conduisait.
Une Lea-Francis Hyper Sport SS 1,5 l L4 à compresseur, de 1928.

Records de vitesse terrestres[modifier | modifier le code]

Photo de la voiture de record Sunbeam Silver Bullet que Kaye Don utilisa dans des tentatives de record.
La Sunbeam Silver Bullet de 1929 pour Kaye Don n'eut pas les succès escomptés malgré deux moteurs aéronautiques suralimentés de 24 litres chacun. Ce fut la dernière tentative de l'entreprise de Wolverhampton en matière de records terrestres.
  • 1928 (22 septembre) : record du tour au circuit de Brooklands (extérieur), avec 212,05 km/h départ arrêté (sur Sunbeam);
  • 1929 (5 août) : record battu à Brooklands (toujours portion extérieure), à 216,04 km/h (sur voiture à moteur Wolseley "Viper" V8);
  • 1930 (8 mars) : échec à Daytona Beach pour battre le Record de vitesse terrestre sur Silver Bullet, en présence de son concepteur l'ingénieur breton Louis Coatalen; les 299 km/h alors atteints sont insuffisants;
  • 1930 (9 juin) : record battu à Brooklands (toujours portion extérieure), à 221,41 km/h (sur sa Sunbeam "Tigress" V12);
  • Nombreux records de classe, entre 1928 et 1930 à Brooklands.

Record de vitesse aquatique[modifier | modifier le code]

18 juillet 1932, Kaye Don, devant 20 000 spectateurs au Loch Lomond, sur Miss England III (192,82 km/h, record mondial de vitesse aquatique sur le mile).
Photo des bateaux Miss England 2 et 3 exposés au Science Museum de Londres.
Miss England II au Science Museum de Londres (en arrière-plan Miss England III).
  • 1931 : record mondial de 162,01 km/h sur Miss England II de Lord Wakefield, lors de sa victoire dans la première manche du Trophée Harmsworth (en) de Détroit devant plus de 1 million de spectateurs; victoire finale de Garfield Wood[1], premier homme à dépasser les 100 mph, trois jours auparavant lors des préparatifs de la course sur Miss America IX).

Citation[modifier | modifier le code]

« Une ou deux des expériences que j'ai eues ont été quelque peu passionnantes »

— Kaye Don, à l'Empire Club of Canada en 1931, après son record de vitesse aquatique.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • British Racing Drivers Club (BRDC) Gold Star : en 1927 (alors sur Sunbeam 2,0 l) et 1928 (sur Sunbeam Tiger 4,0 l).

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Kaye Don » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) « Garfield Wood », Wikipedia,‎ (lire en ligne, consulté le 27 janvier 2018)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) J. Lee Barrett, Speedboat Kings : 25 Years of International Speedboating, Detroit, Arnold-Powers Inc., , chap. 13

Liens externes[modifier | modifier le code]