Katsura Tarō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Katsura Tarō
桂 太郎
Illustration.
Fonctions
Premier ministre du Japon

(1 mois et 30 jours)
Monarque Taishō
Prédécesseur Saionji Kinmochi
Successeur Yamamoto Gonnohyōe

(3 ans, 1 mois et 16 jours)
Monarque Meiji
Prédécesseur Saionji Kinmochi
Successeur Saionji Kinmochi

(4 ans, 7 mois et 5 jours)
Monarque Meiji
Prédécesseur Itō Hirobumi
Successeur Saionji Kinmochi
Gouverneur-général de Taïwan

(4 mois et 12 jours)
Prédécesseur Kabayama Sukenori
Successeur Nogi Maresuke
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Hagi
Date de décès (à 65 ans)
Lieu de décès Mita
Nationalité Japonaise
Parti politique Rikken Dōshikai
Enfants Saburō Inoue
Famille Clan Katsura
Entourage Itō Bunkichi (gendre)
Eizō Nagasaki (gendre)
Diplômé de Université de Takushoku
Profession Homme politique
Militaire
Distinctions Grand officier de la Légion d'honneur
Grand cordon de l'ordre suprême du Chrysanthème
Ordre de Sainte-Anne de deuxième classe
Ordre de l'Aigle blanc
Grand collier de l'ordre suprême du Chrysanthème
Ordre de François-Joseph
Chevalier grand-croix de l'ordre de Saint-Michel et Saint-Georges
Ordre de l'Aigle noir
Ordre du Bain
Grand cordon de l'ordre des fleurs de Paulownia

Signature de Katsura Tarō桂 太郎

Katsura Tarō
Premiers ministres du Japon

Le vicomte Tarō Katsura (桂 太郎, Katsura Tarō?), né le à Hagi dans la province de Nagato appartenant au domaine de Chōshū (actuelle préfecture de Yamaguchi) et mort le à Tokyo était un général de l'Armée impériale japonaise, et un homme d'État qui fut trois fois Premier ministre du Japon. Il est une figure du hanbatsu et l'un des neuf genrō qui dominent la vie politique, administrative et militaire du Japon durant l'ère Meiji.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tarō Katsura se joignit au mouvement contre le shogunat Tokugawa, lors de la guerre de Boshin. Ses autres faits d'armes incluent la seconde expédition de Chōshū et la première guerre sino-japonaise. Le 7 février 1913, il fonda le Rikken Dōshikai.

Il fut successivement :

Notes[modifier | modifier le code]