Katherine Batis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Katherine Batis
Description de cette image, également commentée ci-après
La princesse Katherine de Serbie

Titre

Consort du prétendant au trône de Yougoslavie

Depuis le
(35 ans, 2 mois et 13 jours)

Prédécesseur Maria da Glória d'Orléans-Bragance
Biographie
Nom de naissance Ekateríni Báti
Naissance (77 ans)
Athènes (Grèce)
Père Róbert Bátis
Mère Ánna Dósti
Conjoint Jack Walter Andrews
Aleksandar Karađorđević, prince héritier de Yougoslavie (depuis 1985)
Enfants Premier lit :
David Andrews
Alison Andrews
Religion Orthodoxie serbe

La princesse Katherine de Serbie, née Ekateríni Báti (grec moderne : Αικατερίνη Μπάτη) le dans le quartier de Petrálona à Athènes, également appelée Katherine Karađorđević (en serbo-croate: Катарина Карађорђевић) et parfois Katherine de Yougoslavie, est l'épouse d'Aleksandar Karađorđević, prince héritier de Serbie. Pour les monarchistes serbes, elle est considérée comme « reine de Serbie ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Katherine Batis est l'une des deux filles de Robert Batis (1916-2011) et Anna Dosti (1922-2010). Elle et sa sœur, Betty Roumeliotis, sont élevées à Athènes puis à Lausanne. Elle fut femme d'affaires pendant quelques années aux États-Unis.

Elle se marie le avec Jack Walter Andrews (1933-2013), citoyen américain avec qui elle a deux enfants (David Andrews et Alison Garfinkel) puis cinq petits-enfants (dont Alexander Andrews-Margaritis, filleul du président grec Prokopis Pavlopoulos[1]). Katherine Batis divorce de Jack Andrews en et rencontre peu de temps après à Washington le prince Aleksandar Karađorđević, prince héritier de Yougoslavie, avec qui elle se marie le à Londres au cours d'un mariage civil suivi, le lendemain, d'un mariage religieux en l'Église orthodoxe serbe Saint-Sava de Notting Hill.

Le couple vit en exil au Royaume-Uni jusqu'à son retour officiel en Serbie en 2001, à la faveur de la chute du régime de Slobodan Milošević et de la dislocation de la Yougoslavie quelques mois plus tôt.

En 2001, elle crée la « Fondation Princesse héritière Katherine » et s'occupe activement d'œuvres caritatives en Serbie, en Grèce, au Royaume-Uni, au Canada et aux États-Unis.

Titres et honneurs[modifier | modifier le code]

En serbe, elle est la princesse Katarina Karađorđević.

Titulature[modifier | modifier le code]

  • -  : « Son Altesse royale la princesse héritière de Yougoslavie »
  • depuis  : Son Altesse royale la princesse Katarina Karađorđević (officiel)
  • depuis le  : « Son Altesse royale la princesse héritière de Serbie »
    • depuis 2003 : « Sa Majesté la reine de Serbie » (de jure)

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]