Kate Bornstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kate Bornstein
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Site web
Distinction

Kate Bornstein (née le ) est une artiste d'art performance, essayiste, romancière américaine. Son œuvre littéraire est généralement rattachée aux études sur le genre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née dans une famille juive, Kate Bornstein est assignée garçon à sa naissance. Elle se convertit à l'église de scientologie vers 1970. Elle a une fille avec une membre de l'église. Bornstein quitte la scientologie en 1981[1].

Elle débute sa transition male-to-female à partir de 1984, avant de réaliser en 1988 qu'elle est non-binaire[2]. Elle utilise les pronoms they singulier et elle[3]. Elle écrit des articles pour un journal gay et lesbien, The Bay Area Reporter. En 1994, elle publie un livre sur la transidentité. Elle écrit aussi des pièces de théâtre qu'elle joue elle-même sur scène.

Publications[modifier | modifier le code]

  • My New Gender Workbook: A Step-by-Step Guide to Achieving World Peace Through Gender Anarchy and Sex Positivity, éd. Routledge, 2012, rééd. 2013,
  • Gender Outlaws: The Next Generation, coécrit avec S. Bear Bergman, éd. Seal Press, 2010, (ISBN 978-1-58005-308-2),
  • Hello Cruel World: 101 Alternatives to Suicide for Teens, Freaks and Other Outlaws, éd. Seven Stories Press, 2006, (ISBN 1-58322-720-2) (intitulé Hello, Cruel World: 101 Alternatives to Teen Suicide au Royaume-Uni),
  • My Gender Workbook: How to Become a Real Man, a Real Woman, the Real You, or Something Else Entirely , éd. Routledge, 1997, (ISBN 0-415-91673-9) (édition brochée) (ISBN 0-415-91672-0) (relié),
  • Nearly Roadkill: An Infobahn Erotic Adventure (roman coécrit avec Caitlin Sullivan), 1996, (ISBN 1-85242-418-4),
  • Gender Outlaw: On Men, Women, and the Rest of Us, éd. Vintage, 1994, (ISBN 0-679-75701-5).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « http://www.q-notes.com/top2007/top02_092207.html »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  2. « Bornstein, Kate | SpeakOut », sur www.speakoutnow.org (consulté le )
  3. Jane Czyzselska, « CALL ME Kate », Diva,‎ , p. 54

Liens externes[modifier | modifier le code]