Katō Chikage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Katō Chikage
Kato Chikage.JPG
Katō Chikage
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
Nom dans la langue maternelle
加藤千蔭Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Maîtres
Père
Katō Enao (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Katō Chikage (加藤 千蔭?), également Tachibana Chikage (橘 千蔭); - , est un poète et théoricien japonais de la littérature[1].

Fils du poète Katō Enao, il est d'abord formé par son père puis est élève de son ami Kamo no Mabuchi. Après la mort de ce dernier, il devient directeur de l'école du kokugaku à Edo. Un recueil de ses poèmes waka paraît en 1802 sous le titre Ukeragahana (うけらが花). En outre, il travaille également en tant que calligraphe[2]. Jusqu'en 1788, il occupe comme son père avant lui, le poste de yoriki au conseil municipal (Machi-bugyō) d'Edo[1].

Mais ses œuvres majeures sont des commentaires sur les œuvres de la littérature japonaise telles que le Man'yōshū, le Genji monogatari et Ise monogatari. Il réalise par ailleurs des copies manuscrites du Genji monogatari et du Utsuho monogatari (宇津保物語)[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (ja) « 加藤千蔭 », Kodansha (consulté le 25 novembre 2011)
  2. a et b Earl Miner, Hiroko Odagiri et Robert E. Morrell, The Princeton Companion to Classical Japanese Literature, Princeton University Press, , 2e éd. (ISBN 0-691-00825-6, lire en ligne), p. 180

Source de la traduction[modifier | modifier le code]