Qasr al-Yahoud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Kasser al Yahoud)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir l’image vierge
Localisation sur la carte d'Israël : Qasr al-Yahoud.
Le site baptismal de Qasr al-Yahoud, pris du côté de la Cisjordanie, la Jordanie se trouvant sur l'autre rive du Jourdain.

Qasr al-Yahoud (en arabe قصر اليهود, littéralement « le château des Juifs » ou « la traversée des Juifs ») se trouve sur le cours inférieur du Jourdain, à l'est de la ville de Jéricho au sud du pont Allenby. Le Jourdain est à cet endroit une étroite rivière séparant les territoires palestiniens de Cisjordanie (rive occidentale) administrés par Israël (et l'Autorité palestinienne depuis les accords d'Oslo[1]) de la Jordanie (rive orientale).

Selon la tradition juive, les Enfants d'Israël ont ici traversé le Jourdain pour entrer en Terre d'Israël.

Selon la tradition chrétienne, Beth Avarah, en face de Qasr al-Yahoud sur la rive orientale du Jourdain, est le lieu où Jean le Baptiste a baptisé Jésus. Sur le site se trouve un monastère dédié à Jean le Baptiste.

Le site a été conquis par Israël pendant la Guerre de Six Jours. Ses habitants ont été évacués et il semble que le site, frontalier de la Jordanie, ait été miné. Le site est resté complètement fermé aux visiteurs pendant plusieurs années. En 2000, à la suite de la visite de Jean-Paul II en Israël, l'Autorité de la nature et des parcs a entrepris des travaux permettant d'accéder au fleuve, mais le monastère lui-même est resté fermé aux visiteurs. En 2009, le pape Benoît XVI a visité la rive orientale lors de son pèlerinage en Terre Sainte : pendant qu’il était là, il a également béni la première pierre du grand sanctuaire que le Patriarcat latin était en train de construire sur le site[2].

Le site de Qasr al-Yahoud, situé dans une zone militaire entourée de champs de mines, a été réaménagé et ouvert en 2011 par le ministère israélien du tourisme[3] pour faciliter les visites des pèlerins, avec notamment l'installation de zones ombragées pour les sessions de prière et la construction de rampes en bois s'avançant dans le Jourdain pour permettre aux pèlerins d'accéder plus facilement aux eaux du baptême[4]. L'ensemble est dirigé par la Direction de la Nature et des Parcs d'Israël.

Notes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]