Kashiwabara-juku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kashiwabara-juku, estampe dHiroshige de la série Les Soixante-neuf Stations du Kiso Kaidō.

Kashiwabara-juku (柏原宿, Kashiwabara-juku?) était la soixantième des soixante-neuf stations du Nakasendō. Elle est située dans la ville moderne de Maibara, préfecture de Shiga au Japon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les données relatives à Kashiwabara-juku datent du Moyen Âge quand le village est mentionné dans le Taiheiki, une épopée historique du Japon. Une shukuba (station) fut établie dans la zone de Kashiwabara-juku en 646[1]. L'étape nommée Kashiwabara-juku établie par Tokugawa Ieyasu au XVIIe siècle couvrait approximativement 1,5 km d'est en ouest, ce qui en faisait une des plus importantes stations au long du Nakasendō[2]. Différentes sources situe le nombre d'hatago entre 344[3] et 457[2], ce qui, quel que soit le nombre exact, indique une station assez grande par rapport aux autres shukuba.

Une étude conduite en 1996 indique que plus d'un 1/⁵ des structures de la zone de Kashiwabara-juku furent construites pendant les périodes Edo ou Meiji[1]. De nos jours, la ville est connue pour sa production d'armoise commune qui est la spécialité locale. A une époque, plus de 10 boutiques vendaient des produits issus de cette plante.

Stations voisines[modifier | modifier le code]

Nakasendō
Imasu-juku - Kashiwabara-juku - Samegai-juku

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Kashiwabara-juku Rekishi. Maibara-shi Kashiwabara-juku Rekishikan.
  2. a et b Kashiwabara-juku: Shukueki Sansaku. Ōmi Historical Promotion Society.
  3. Shiga-ken Kankō Jōhō: Nakasendō. Biwa-ko Visitors Bureau.

35° 20′ 34.8″ N 136° 24′ 01.5″ E / 35.343, 136.400417